Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 16:05

Extrait de Contrepoint

Le candidat Fillon a annoncé qu’il entendait recourir à une « thérapie de choc » s’il arrivait au pouvoir. Le mot peut évidemment faire peur. Mais l’observation de la réalité convainc facilement que, de toutes manières, l’homéopathie à laquelle nous sommes habitués n’est tout simplement plus tenable. Rappelons que l’emploi salarié marchand est à un niveau inférieur que celui d’avant la crise de 2008 et que, contrairement à certaines idées reçues, l’essor de l’emploi indépendant n’a pas permis de compenser cette baisse sans précédent.

Il est clair que notre pays est totalement asphyxié par le niveau des charges et taxes qui freinent nos entreprises et l'emploi.

Tant qu'on en sera là, aucune espoir d'inversion des chiffres des citoyens sans emplois.

Mr Fillon, Ok c'est bien de penser donner plus d'autonomie aux partenaires sociaux dans l'entreprise, et d'alléger les procédures de licenciement, mais la base de tout est le niveau astronomique de nos charges sociales.

Car régler ce problème majeur des charges trop élevées pourrait en plus aider tous nos agriculteurs, éleveurs, producteurs, petits commerçants et artisans qui ne gagnent plus leur vie et ferment boutique. Environ 65000 fermetures par an depuis 2008, ça n'a plus l'air d'émouvoir nos candidats de 2017.

Nos taxes sur les entreprises sont aussi environ 1/3 plus élevées que chez nos voisins.

Et notre code du travail ? Notre fameux code de 3400 pages qui depuis un moment n'a plus qu'un effet contreproductif sur l'emploi. je n'entends plus personne en parler.

Tous ça est bien dommage car autour de nous, chez nos voisins ça semble aller mieux depuis un moment.

Alors pourquoi pas chez nous en France ? Parce que pour le moment aucun politique n'a eu le courage, l'honnêteté et la fermeté nécessaire pour imposer les grosses réformes indispensables comme l'avait fait en son temps, Mme Tatcher en Grande Bretagne. Il va bien falloir pourtant y arriver un jour. Il faut arrêter une bonne fois pour toute de se faire prendre en otage en permanence par nos syndicats minoritaires et nocifs aux travailleurs. Eux les artisans de la désindustrialisation qui sous le couvert d'une pseudo lutte pour le "bien être" des salariés nous ont fait perdre plus de 2.5 millions d'emplois depuis 15 ans. Eux qui en plus gangrènent la gestion de notre système social qui comme par hasard coute 3 fois plus cher qu'ailleurs et nous rembourse de moins en moins bien.  Ca suffit et on espère que notre futur Président commencera par leur couper toutes les subventions, car un syndicat utile ne devrait s'auto-gérer que par les cotisations de leurs adhérents.

Ceci est d'ailleurs valable pour toute association et publication qui se prétendent utiles mais qui n'ont que quelques recettes minables de leurs adhérents ou de leur acheteurs pour la presse.

Quand on aura réglé ça, nos finances publiques auront déjà fait un grand pas vers la renaissance ---

On compte sur vous Mr le futur Président ---

 

27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 17:38

Une chose est certaine : Notre pays décline doucement, depuis 1981, tant sur le point économique que psychologique.

Aujourd'hui on voit bien que ça ne va plus. C'est bien connu, les entreprises Françaises sont celles qui ont les marges nettes les plus faibles et une fois obtenu un petit bénéfice, et payé l'impôt adéquat, l'état nous taxe encore dessus par des charges sociales !

Après ça on s'étonne que tous les investisseurs, les créateurs, vont se domicilier à l'étranger.

Depuis des années, environ 65000 entreprises par an sont fermées en notre pays. Et quid des suicides (+ de 10000/an), des agriculteurs, des petits entrepreneurs, artisans ou commerçants ? Motus général, ce sont des chiffres qui dérangent mais on parle d'un agriculteur par jour tout de même ---

Le profil de la catégorie à risque, la plus représentée est un agriculteur, artisan, commerçant, entre 45 et 54 ans.

Moi je suis totalement écoeuré de voir cette indifférence générale des politiques alors qu'ils sont directement responsables de cette situation.

Ce sont bien eux avec le concours des syndicats qui chaque année depuis 35 ans ont ajouté des cotisations par ci par là, (notre bulletin de salaire avec + de 25 linges), des taxes et des pages au Code du travail, devenu totalement incompréhensible pour le chef d'entreprise Français moyen.

Le constat aujourd'hui est celui là : Au fil du temps nous nous sommes mis dans une position intenable : Nos charges sociales sont de 48 % quand la moyenne Européenne est à 28 % !!

Les taxes sur nos entreprises sont environ 1/3 plus élevées que sur la moyenne Européenne.

Plus personne n'arrive à gagner sa vie, on le voit avec les agriculteurs, éleveurs, artisans, petits commerçants (les centre villes se vident d'autant plus que tous nos bons politiques ont restreint la circulation et les stationnements dans toutes les villes de France au point de décourager les citoyens d'aller faire du shopping en ville), et en plus les salaires ont été nivelés pas le bas (ce qui fait que 60% des Français travaillant pour moins de 1500 €/mois n'arrive plus à vivre correctement.

Notre code du travail a plus de 3000 pages et + de 10000 articles, quand celui de la Suisse en fait je crois 130 avec 54 articles.

D'ailleurs les + de 70000 frontaliers Français qui vont travailler en Suisse ne sont pas en esclavage, ça se saurait, d'autant que les salaires y sont au moins 2.5 fois plus élevés que chez nous.

Et pendant ce temps, tous nos voisins Européens on relancé les embauches et réduit leur chômage, mais chez nous, nos politiques continuent de nous délivrer de belles phrases et des subventions, avec de l'argent que l'on a pas. Les agriculteurs l'ont dit et redit, ils ne veulent plus d'aides ni de subventions ni de prêts à 0% !

Pourtant, il existe une solution simple et radicale, pour régler d'un seul coup tous ces problèmes, réduire le chômage, et les fermetures d'entreprises, faire en sorte que les agriculteurs, éleveurs, artisans, taxis et autres petits commerçants gagnent leur vie raisonnablement : REDUIRE nos charges et nos taxes sur les entreprises au niveau moyen Européen.

Les milliards du manque à gagner à l'URSAFF et au RSI seront compensés par une remontée nette du nombre des cotisants et une baisse des indemnisés de Pôle Emploi.

Alors, Mrs Mmes les Gouvernants de notre pays, les faiseurs de lois, il faut en finir avec les mesurettes inutiles et surtout de distribuer l'argent public que l'on a pas !

Depuis 2 ans, seul Mr Macron semble avoir une vision pragmatique de la situation, ose dire les choses et serait prêt à faire les vraies réformes indispensables.

Il faut à présent que les syndicats, représentant minoritaires et irresponsables soient mis devant leur bilan catastrophique et que les politiques qui se gargarisent encore avec l'idéologie socialiste, soient remis en place pour passer à une nouvelle ère de réformes.

On vous attends au tournant ----

8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 07:49

De Vincent Bénard : Réflexions intéressantes à propos de la crise des migrants Syriens ---

"Je suis peut être un peu parano, mais... Quelques questions sans réponses à propos des "migrants réfugiés boat people" me taraudent.

- Pourquoi les vagues seulement maintenant ? Les crimes de Daech en Syrie, Irak et Lybie durent depuis 3 ans.

- Pourquoi voit on au bas mot 80% d'hommes dans les cohortes de migrants que l'on voit à la télé ? Les familles ne se réfugient pas ?

- Le comportement de masse d'une part non négligeable de ces migrants dans les iles grecques laisse supposer qu'a minima une forte minorité n'a aucun respect pour leurs pays d'accueil. Leur comportement me fait plus penser à celui des hordes de l'OLP d'Arafat quand celui ci fut chassé de Jordanie, dans les années 70, et arriva au Liban, expropriant par la violence sans vergogne les habitants en place et transformant un pays jusque là paisible en champ de guerre "civile", qu'à celui des boat people chinois arrivant à Hong Kong...

- Il semblerait que certains terroristes identifiés comme tels aient été vus parmi les réfugiés.

Bien sûr, notre coeur ne nous permet pas de rejeter à la mer les authentiques réfugiés, ceux qui sont menacés de mort par les boucheries en cours, et il y a sûrement une grande majorité de vrais réfugiés parmi les fuyards.

Mais l'hypothèse selon laquelle la vague de réfugiés actuelle a été récupérée par les islamistes pour nourrir une vague d'infiltration d'éléments belliqueux dans nos sociétés ne peut être écartée. Cette hypothèse est nourrie par des déclarations d'officiels turcs ou lybiens, repris pour l'instant uniquement dans quelques rares articles de presse régionale. Le monde moderne est tout sauf bisounours, tous les coups tordus sont permis, et on ne peut pas rejeter cette hypothèse d'un revers de la main en se contentant de traiter de vilains islamophobes ceux qui l'émettent.

Et comme, à de rares exceptions, il est impossible de distinguer un réfugié légitime d'un invasif aux mauvais desseins, notre coeur vis à vis des premiers nourrit notre faiblesse vis à vis des seconds.

La vague de migration va faire sauter nos vieux modèles de financement de l'action sociale. Il serait bon qu'elle fasse aussi réfléchir sur nos moyens de défense vis à vis d'éventuelles infiltrations malfaisantes. A commencer par le droit pour les gens honnêtes d'assurer eux mêmes leur défense, de posséder des armes, et d'apprendre à s'en servir.

Parce que si seul un état faible et des malfaisants déterminés en nombre disposent d'armes lourdes, je n'ose imaginer l'avenir".

Suivez Vincent Bénard sur Twitter @vbenard

Published by Satelmarc
commenter cet article
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 07:41

Un bon socialiste habite un modesteT2 ---

Pas facile à ouvrir mais si tu trouves la bonne piste tu apprends qu'il possède sous couvert d'une SCI dans l'immeuble visé un certain nombre de  petites surfaces qui ont été reliées entre-elles et lui font un superbe appartement: c'est sa femme qui assume les remboursements de crédit....

Pas mal la combine de Mr VALLS et ca continue[...] outre les 93 000 euros d'actifs déclarés (déduction faite de ses dettes, des emprunts), le Premier ministre déclarait posséder un appartement de 88 m2 à Evry, et un autre de 44 m2 à Paris. C'est dans cet appartement parisien du XIe arrondissement (Bastille) que Manuel VALLS vit avec son épouse, la violoniste Anne Gravoin.

Un premier ministre dans un T2, cela laisse songeur... Il y avait évidemment un truc, que Charlie Hebdo a révélé dans son édition papier du 1er octobrepuis mis en ligne sur son site Internet un peu plus tard :
Marié sous le régime de la séparation de biens, Manuel VALLS ne possède qu'une seule part de la SCI Homère qui détient l'appartement du XIe arrondissement. 
Les 99 autres parts (sur 100) sont détenues par son épouse. Mais surtout, la SCI Homère ne détient pas un simple studio de 44 m2, mais 16 lots de copropriété, pour un total de 210 à 250m2, le tout étant valorisé entre 1,6 et 2 millions d'euros ! [...] 
Il n'empêche, le F2 se transforme tout d'un coup en un somptueux appartement (duplex ?) de 11 pièces, 15 si l'on considère qu'une seule cuisine suffit au couple Valls, et que les 4 autres ont été transformées en bureau, salon télé, dressing ou encore buanderie... [...]
Au final, la déclaration de patrimoine transmise par Manuel VALLS lors de son arrivée à Matignon (et avant, quand il était ministre de l'Intérieur) était manifestement régulière, mais en revanche, tout sauf sincère ou loyale.
Cacher 99 % des parts d'une SCI détenant un actif de près de 2 millions d'euros, en les mettant au nom de sa femme, pour ne pas avoir à en déclarer le montant ou l'existence en tant qu'homme politique est certes permis par la loi. 
Les juges aux affaires familiales connaissent cependant la chanson : lors de la dissolution d'un mariage, on recherche toujours l'origine des fonds ayant servi à l'acquisition des biens détenus en indivision. 
Anne Gravoin, violoniste, payerait avec ses cachets 99 % des mensualités de l'emprunt de la SCI, et aurait apporté 99 % de l'apport initial? Peut-être... ou peut-être pas. [...]"a
Ne pas oublier que M. VALLS possède aussi un palais au Maroc d'une valeur de 5 000 000 €.
Hé oui ! ---
voir l’article de Charlie Hebdo : http://www.economiematin.fr/news-declaration-patrimoine-manuel-valls-isf http://www.politique.net/2014111201-appartement-parisien-de-manuel-valls.htm http://www.charliehebdo.fr/news/enquete-transparence-valls-apartement-1283.html   
Published by Satelmarc
commenter cet article
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 07:19

Voici un témoignage intéressant, sur une situation qui se généralise en France.

Cette lettre ouverte est principalement à l'attention de Mme Aubry, mais aussi de tous les médias complices du grand silence, et des autorités qui sont,  parait-il, en charges du respect des lois de la République et de la protection des citoyens.

 

A Lille, depuis plusieurs jours, des dizaines de caravanes ont envahi le parking privé du personnel de l'Hôpital  SALENGRO et les employés n'ont plus de places pour se garer et doivent se débrouiller pour trouver une place sur d'autres parking déjà bondés !

Le matin, c'est vrai on n'a que ça à faire et le soir les parkings étant bondés, c'est la cohue pour sortir.
Ces gitans ont saccagé les grillages pour pouvoir rentrer leurs caravanes (Qui va payer ?)
Le personnel est scandalisé mais la direction du CHR ne bouge pas (Président du Conseil d'Administration : Mme Martine AUBRY).
Le personnel n'en peut plus, impossible de se garer, et aujourd'hui plein de sacs d'ordures commencent à  envahir notre parking !
Voilà, où on en est au CHR de LILLE , c'est le personnel qui doit se débrouiller car il ne faut surtout pas toucher à ces braves gitans qui ont le droit de tout, même de démolir les grillages et gêner les gens qui ont le courage d'aller travailler tous les jours !
Merci de diffuser. Il faut que l'on fasse connaître l'indifférence de la direction générale du CHR face à ce fléau.
Un Lillois très mécontent....!!!!  (Médecin de son état).
 
Son témoignage vaut la peine d' être lu.
- Madame la Maire de Lille (Martine Aubry) accorde une bienveillante attention à tout ce qui est "romanos" (ou "gens du voyage", pour parler le politiquement correct...
- En effet, ces "braves gens", qui n' en veulent à rien d 'autre qu' à nos biens, ont le droit de squatter les abords de la Cité hospitalière de Lille et des facs...
- Ils arrivent par hordes d' une cinquantaine de caravanes dernier cri, tractées par des bagnoles neuves à 100 000€: des coupés Mercédès, BMW série 7, ou Audi 6 pour les plus "pauvres".  Ils se garent pendant 2 ou 3 semaines, sur les trottoirs, là où, si tu t' y mets, tu as une prune dans le 1/4h, et la fourrière dans l' heure !
 
- Les gosses jouent dans la rue où ils insultent, agressent, crachent sur les passants, saccagent le mobilier urbain, et pillent les voitures...
 
- Pour les besoins naturels de tout ce joli monde, rien de mieux que les toilettes des facs à proximité, qu' ils laissent dans un état inimaginable.
- Puis, ils en profitent pour ramasser les ordinateurs (ou tout matériel informatique) qui "traînent" dans les bureaux des facs...
- Et le plus beau : Les Doyens des facs préviennent la police lilloise qui recommande de s' adresser à la mairie, qui répond que c' est du ressort de la Préfecture, qui déclare que c' est l' affaire de la gendarmerie... et ainsi de suite...
 
- Bref, personne n'ose se mouiller, sachant que la presse locale gauchisante à souhait, n'attend que ça pour dénoncer l'expulsion brutale et inhumaine de toutes ces femmes et enfants en bas-âge qui ne demandaient qu'un peu de place dans notre société bourgeoise si égoïste !
 
- Et que dire de leurs bébés qu'ils font hospitaliser l'hiver, en pédiatrie pour la moindre fièvre, en "oubliant" de venir les rechercher le lendemain, sous prétexte qu'ils ont dû quitter l' endroit en urgence et sans laisser d'adresse bien sûr ?? ! !
- Ils reviennent 4 ou 5 mois après, reprendre leurs gosses qui ont été logés, nourris, soignés et habillés par notre bonne vieille sécu.
Et voilà, le tour est joué ! Mais ça, c'est silence radio absolu dans la France entière...
 Je n'invente rien, je suis médecin à la maternité Jeanne de Flandre, et je m'occupe de ces gamins....
- Aucun média n'en parle .... Etonnant NON ???  C' est ça le socialisme ! ---
Honnêtement, pensez-vous que les Français vont être assez cons pour se laisser berner encore longtemps par cette bande d' incapables ?
- Je vous le demande humblement, si vous êtes contre cet état de laxisme aggravé, qui pille notre pays, faites comme moi, envoyez ce message à toutes vos connaissances !
Docteur Jean-Louis EMERY
Un Lillois Très Mécontent...
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 17:32

Saviez vous que ? :

L'INFO SECRETE ! les journaleux n'en ont pas parlés , ou si peu ---

Des peines d'emprisonnement de 2 mois à 18 mois avec sursis, des amendes de 4.000 à 75.000 euros, les communistes morflent et les copains-coquins journalistes étouffent l'affaire.

Le 1er octobre dernier, la CGT, l’Humanité, le Parti communiste et sa nébuleuse opaque et corrompue ont été lourdement condamnés par le tribunal correctionnel de Paris. Malversations, abus de confiance, recel, emplois fictifs, détournements de fond

Douze condamnations ont été prononcées dans les rangs communistes et syndicaux pour malversations, abus de confiance, recel, emplois fictifs, et détournements de plusieurs millions d'Euros. La liste est aussi longue que pour un procès de la mafia. Et rien dans les médias !

Des têtes sont tombées dans le panier de crabe aux escrocs communistes en col blanc, et ont été publiquement humiliées. Les journalistes ont pris soin de les taire.

Les voici :

- Jean Lavielle, ex président du Comité d'entreprise EDF, a écopé d’une lourde condamnation : 18 mois d'emprisonnement avec sursis et 4 000 euros d'amende il était le principal inculpé et présidait le Comité d'entreprise EDF, la CCAS, ou Caisse centrale d'activités sociales.

- Son ancien directeur général, Jean-Paul Blandino , en prend pour 8 mois de prison avec sursis.

- La sénatrice communiste Brigitte Gonthier-Maurin écope de 10 mois de prison avec sursis pour emploi fictif grassement rémunéré par le CE alors qu’elle travaillait pour la fédération du parti communiste des Hauts-de-Seine.

- Jacques Lefèvre , ex-président de l’IFOREP, 12 mois d'emprisonnement avec sursis,

- Jean-Paul Escoffier , ex-président de l’IFOREP, 12 mois d'emprisonnement avec sursis,

- Pascal Lazarre , ex-vice-président de la CCAS, 8 mois d'emprisonnement avec surs

- La CGT a été condamnée à 20 000 euros d’amende,

- La fédération des Mines et de l’énergie CGT, 20 000 euros d’amende,

- LIforep, qui a détourné plus d'un million d'Euros avec l'Humanité, condamnée à 75 000 euros d’amende,

- l'Humanité, condamnée à 75 000 euros d’amende aussi.

Au total, huit personnes et quatre organisations ont été condamnées.

En juin, l'audience avait duré trois semaines, « trois semaines de silences gênés des médias »

« Trois semaines de silences gênés dans les grands médias audiovisuels et les principaux quotidiens » fait remarquer Jean Nouailhac dans le Point en précisant que « les quotidiens parisiens sont dépendants de la CGT pour être imprimés par le Syndicat du livre CGT » comme pour passer sous silence les connivences et liens idéologiques forts qui lient les uns aux autres.

Le comité d'entreprise EDF, ou CCAS, détient plus d'un milliard d'Euros d'actifs et un budget de 500 millions d'Euros par an sans aucune raison sur vos factures EDF.

Et cette grosse machine à sous, caisse noire du Parti communiste, est entre les mains de la CGT, camarade!

Ainsi, tandis que les journalistes étalent leur jouissance et leur orgasme à évoquer l'affaire Bygmalion qui n'est encore que rumeurs contre des hommes de droite, ils ont observé un silence de mort sur les condamnations fermes et lourdes des voyous en cols blancs de la CGT, du Parti communiste, du journal l'humanité, et du fournisseur d'argent sale, le « comité » d'entreprise EDF.

La presse et la TV Française sont les maitres de la désinformation citoyennne ---

Published by Satelmarc
commenter cet article
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 10:24

Depuis 2012 Mme Taubira a sensiblement modifié le fonctionnement de notre justice, mais on peut constater que les dysfonctionnements et les abérrations ne cessent de croître.

Voici une information intéressante à faire connaître à un maximum  de gens autour de vous, puisque les médias inféodés au pouvoir, resteront muets, bien évidemment.

La grande question est : Combien de morts à venir ? ----

Faites passer. Merci.

 

Que devient Saïd Arif ?

Vous pouvez vérifier sur Internet en tapant son nom,

il est maintenant en Syrie où il entraine les jeunes djihadistes !!


Du nouveau sur Saïd Arif, le terroriste échappé de Brioude :

Quand la connerie dépasse l’entendement, rien ne peut plus surprendre…

Ce sont nos confrères du journal La Montagne, Carole Eon-Grolier et Jean-Baptiste Ledys, qui révèlent le scandaleux pot aux roses, confirmant une fois de plus que ce qui reste du journalisme se trouve en province, et non à Paris où les médias n’ont même plus le ressort pour tenter de retrouver un peu de crédibilité auprès du public… 

Hier, nous indiquions que le terroriste (islamiste bien entendu) en résidence surveillée à Brioude aux frais des Français, s’était échappé, et que la police est en alerte totale pour le retrouver.

Philippe Nicolas, le patron de la Vieille Auberge, où Saïd Arif résidait depuis six mois, a déclaré : « Lorsque je suis arrivé vers 8h30 sur le parking de l’hôtel, j’ai aussitôt vu que la voiture de société flambant neuve de ma femme avait disparu». 
  « Je ne sais pas pourquoi mais j’ai aussitôt fait le lien avec Saïd Arif.

J’ai filé dans sa chambre mais il avait disparu. »

Le restaurateur prévient alors les gendarmes, il est 8h45.

Un quart d’heure plus tard, Saïd Arif ne se rend pas à la gendarmerie de Brioude comme il en a l’obligation, quatre fois par jour.

A 9h30, le plan Milan (une variante du plan épervier) est activé sur l’ensemble du département de la Haute-Loire. Trop tard, l’islamiste avait décampé depuis samedi, à 22 heures. 

Premier scandale :

Saïd Arif a été condamné en 2007 pour plusieurs tentatives d’attentats en France, puis libéré en 2011.

La France avait prévu de l’expulser vers l’Algériemais son gentil avocat a saisi la Cour européenne des droits de l’homme, qui s’est opposée à son expulsion, en raison de risques de torture.

Depuis, Saïd Arif vit à l’hôtel, en « résidence surveillée » mais pas si bien surveillée que ça,

et aux frais des contribuables français qu’il veut massacrer…

Second scandale :

A sa sortie de prison, il a d’abord habité dans un hôtel à Millau, en résidence surveillée, et il s’en est échappé en janvier 2012.

Cela n’a pas suffit à décider les juges de le coller en taule ! Donc ils l’ont mis dans un autre hôtel, toujours en résidence surveillée, à Brioude (Haute-Loire) en octobre 2012.

Troisième scandale :

Le terroriste vient de s’enfuir une seconde fois. Il devait pointer quatre fois par jour à la gendarmerie, mais lundi matin, il avait disparu. Et sa fuite semble avoir été programmée,

car le mois dernier, il a été aperçu en compagnie de trois islamistes radicaux, apparemment sans soulever les soupçons.

Pourtant, les trois islamistes radicaux qui sont venus lui rendre visite ont été reconnus, ils sont de Lyon. Ils ont été surveillés, car on sait qu’ils ont tenu leur conversation dans une voiture pour être l’abri de micros indiscrets.

Ils ont été suivis, car ils ont été aperçus sillonnant la cité Saint-Julien.

Et d’autres signaux clairs ne trompaient pas :

Saïd Arif n’utilisait plus son téléphone portable depuis quelque temps mais une cabine téléphonique pour passer ses appels.

Et avec ça, on nous servira que les services de renseignement ont beaucoup appris de leurs erreurs et bavures de l’affaire Merah.

Le gendarme de St Tropez n’aurait pas fait mieux…

Quatrième scandale :

Plus con que ça, tu meurs !

Saïd Arif venait de percevoir 5.000 € de l’agence Pôle Emploi de Brioude, qui lui ont servi pour s’enfuir.
C’est à dire qu’en France, un islamiste condamné pour avoir tenté de tuer des Français est non seulement logé à l’hôtel, nourri, blanchi, à vie et avec vos impôts, mais il reçoit en plus, de l’argent de Pôle Emploi ----

 

 N’AYEZ DONC AUCUNE HONTE A DIFFUSER CAR IL FAUT LE FAIRE SAVOIR…

TROP SOUVENT OCCULTE PAR LES MÉDIAS

Published by Satelmarc
commenter cet article
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 08:34
Le modèle français en faillite : L'aboutissement de 40 années d'échecs !

Aurélien Véron Président du Parti Libéral Démocrate (PLD), livre son analyse sur la situation de la France, ses points faibles comme ses points forts, et ses solutions pour sortir le pays de la crise.
Pour le président du PLD, "une différence majeure singularise la France : nous sommes quasiment le seul pays européen à avoir un régime présidentiel. L'Allemagne, la Grande-Bretagne, l'Italie, l'Espagne ont des régimes parlementaires. La grande réforme institutionnelle à mener c'est une sixième république instituant un régime parlementaire mieux adapté à la culture de l'Europe et au fonctionnement de ses institutions."

Lire l'article complet sur : http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140716trib000840166/en-france-l-austerite-reste-un-fantasme-aurelien-veron.html

21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 13:41

François Asselin (CGPME) : «Nous ne réclamons pas plus d’argent, mais moins de bâtons dans les roues»

Le futur président de la CGPME s’exprime sur la grogne patronale. Il pose ses conditions à un déblocage de la négociation sur le dialogue social et trace les grandes orientations de son mandat

Oui Mr Asselin l'a bien dit, il faut de la simplification ! Car avec plus de 3000 dispositifs de subventions aux entreprises, peut on penser que cet argent tombe du ciel ?

Les subventions pèsent sur toutes les autres entreprises qui ont déjà bien du mal à être compétitives. En France, les taux de marge nette des entreprises est le plus faible de la zone Euro ! La faute à quoi ? Toujours la même rengaine : Des charges sociales qui sont près du double de la moyenne Européenne (aux environs de 27%) et une fiscalité des entreprises 35% au dessus de celle de nos voisins. Après ça on comprend mieux pourquoi 300000 Français sont installés à Londres ----

Pascal Salin a dit : "On a tort de nommer capitalistes les propriétaires des grosses entreprises qui vivent de subventions étatiques, de privilèges et de subventions. Ils devraient être appelés "nomenklaturistes". Les vrais capitalistes sont tous ces pauvres (petits entrepreneurs, artisans, commerçants, agriculteurs, éleveurs, etc---) qui luttent pour leur survie en déployant des trésors d'imagination pour contourner les obstacles que les pouvoirs en place mettent sur leur chemin.

Emmanuel Macron est un iconoclaste dans sa famille politique. Il cherche à la ramener à la réalité, à poser les vrais sujets. Il faut le soutenir car visiblement ce n’est pas facile, tous trop absorbés par leur dogme !

Pascal Salin, lui aussi nous démontre que tout ce système est néfaste : «Les subventions sont la négation même du capitalisme»

Extrait de l'entretien avec Contribuables Associés :

Vous souhaitez la suppression de toutes les subventions aux entreprises. Pourquoi ?

Les subventions sont liées à une politique industrielle qui est une hérésie en soi, la négation même du capitalisme. Celui-ci repose sur l’idée selon laquelle des propriétaires individuels font des choix stratégiques avec des gains ou des pertes pour résultat. Les subventions sont néfastes, car elles modifient la règle du jeu en substituant les gouvernants aux entrepreneurs. Or, les gouvernants ne prennent aucun risque et sont incapables d’identifier les bonnes stratégies. Ils sont irresponsables. Les subventions ont un autre effet néfaste.

Comme disait l’économiste Frédéric Bastiat, une loi n’engendre pas seulement un effet, mais une série d’effets. De ces effets, le premier seul est immédiat ; il se manifeste simultanément avec sa cause, on le voit. Les autres ne se déroulent que successivement, on ne les voit pas. Ainsi, si les subventions se voient, ce qui ne se voit pas ce sont les impôts nécessaires à leur financement. Ces prélèvements fiscaux asphyxient d’autres secteurs. Cela revient à prendre de l’argent à ceux qui créent de la valeur ajoutée pour le donner à ceux qui n’en créent pas, puisqu’ils ont besoin de subventions pour produire !

Pourquoi une politique industrielle est-elle impossible ?

Même à l’époque du fameux plan Monnet* l’économie, moins réglementée et fiscalisée qu’aujourd’hui, se développait fort bien toute seule grâce aux efforts individuels et le plan n’y était pour rien. La planification n’a jamais fonctionné. Qui peut dire si, sans le plan, cette croissance n’aurait pas été encore plus forte ?

Impossible hier, la politique industrielle l’est encore plus de nos jours, car l’activité économique – très complexe – se caractérise par des milliards d’informations émises, chaque année, par les acteurs économiques détenant des savoirs très variés, complexes et évolutifs. La prétention de l’État de centraliser ces milliards d’informations est une illusion et la planification – comme la politique industrielle – repose donc sur une grave et nuisible amputation du savoir.

Que vous inspire le CICE ?

Il s’agit d’une nouvelle usine à gaz. Son fonctionnement est si compliqué que beaucoup d’entreprises renoncent à l’activer. Sur le fond, le CICE est un mécanisme pernicieux. Pour faire simple, il revient à accorder un crédit d’impôt aux entreprises employant un nombre significatif de salariés peu qualifiés et donc peu rémunérés. C’est une politique de répartition sociale déguisée. Ce que l’on voit c’est que l’Etat cherche à régler les problèmes de chômage avec ces rabais d’impôts. Ce que l’on ne voit pas, c’est que dans une entreprise, les salariés vivent en complémentarité et que le CICE brime ceux qui créent le plus de valeur ajoutée. Cela aura des effets dévastateurs à long terme.

Que pensez-vous des syndicats patronaux qui réclament des baisses d’impôts, mais acceptent les subventions publiques ?

Je trouve cette attitude incohérente, mais elle ne me surprend pas. On a créé des bureaucraties syndicales qui, du MEDEF à la CGT, sont dirigées par des gens dont le principal souci est de rester en place le plus longtemps possible. Ils acceptent le jeu collectif que leur impose l’Etat, sous le prétexte du « dialogue social».

Propos recueillis par Didier Laurens sur http://www.lesenquetesducontribuable.fr

Notre pays pourra t-il se sauver du grand clash ? Tout ceci est bien inquiétant quand on voit nos gouvernants qui semblent ignorer les points de vue et les conseils des plus grands économistes. Les syndicats aussi font un travail de sape en sous main, à tout ce qui pourrait réformer efficacement notre économie.

Et quand on voit aussi l'état de notre démocratie bafouée chaque jour un peu plus par les élus du peuple à tous les niveaux jusque dans les communes. Quand on voit la "médiocrité" des uns qui s'accrochent à des projets de lois dont la grande majorité des gens concernés en démontrent les mauvais effets !

Oui là on peut être très inquiet car en continuant comme ça, la France va dans le mur et ça fait déjà bien longtemps que les gens informés, nous le disons haut et fort ---

Published by Satelmarc
commenter cet article
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 17:53

Bientôt les élections départementales ! Affolement général à l'UMPS ! --- Je me marre !

Sarkozy ne sait plus quoi dire et il dit des conneries (et je parlerai même pas de son programme 2017 qui est si terne, sans odeur et sans saveur) face aux derniers sondages donnant le FN en tête avec 33 % et même 48 % dans les tranches d'électeurs 18/28 ans !

Mais tous les grands politicards responsables de cette situation nous jouent les "vierges effarouchées" alors que depuis 1981 leurs politiques n'ont fait que renforcer le nombre des sympathisants au FN.

Quand on voit Hollande et Valls au salon de l'agriculture remettre ça sur le tapis en essayant de persuader les agriculteurs de ne pas voter FN, eux qui ont tant souffert de la politique laxiste depuis la mise en place de l'Europe, et les pêcheurs qui ont été divisés par 5 depuis 30 ans, toujours sous le joug des règlements Européens, et dans les campagnes où les agriculteurs ne peuvent même plus accéder à leurs terres à causes que quelques centaines de "zadistes" qui bloquent des grands projets et retardent à grands frais (c'est pas cher c'est l'état qui paie ---) le démarrage des grands chantier du barrage de Sivens et de l'aéroport de Ntre Dame des Landes ! Mais qui dirige donc notre pays ? c'est toujours des minorités qui ont le dernier mot. C'est ça la démocratie ? Ou alors j'avais mal compris ----

Donc avoir le FN en tête de tous les sondages, c'est peut être affligeant mais c'est bien le résultat de 30 années de politique de "couilles molles" des socialistes de droite, de gauche et du centre, ça n'est pas venu tout seul comme ça par hasard, comme une giboulée de Mars ---

Les jeunes urbains voient les effets de la mauvaise politique des UMPS depuis 1981 : Les dégâts de l'immigration excessive, l'insécurité, le chômage, la dette de 2050 Mds€ et ils veulent protester.

Il est clair que ce n'est pas le FN qui règlera tous les problèmes et encore moins en économie, mais il donne de l'espoir aux gens qui sont désespérés, comme Tsipras en Grèce.

C'est bien pour ça, Mr Sarkozy qu'il faut laisser les électeurs du 1er tour libres de voter au second, comme ils penseront être le meilleur choix, sans les diaboliser, car cette situation vous en êtes responsable autant que les socialistes.

Tous ceux qui ont gouverné depuis 1981 ont aidé à la montée du FN, ce serait bien que les grands médias le rappelle au lieu de faire l'autruche.

De plus Mr Sakozy n'oubliez pas qu'en 2012, environ 2.5 millions de vos anciens partisans dégoutés avaient voté FN au 1er tour et vous leur avez tellement craché dessus, qu'ils n'ont pas voté pour vous au second : Résultat perdu! avec seulement 1.1 million de voix de retard ! --- Alors à présent réfléchissez un peu plus avant de parler Mr Nicolas Sarkozy sinon de 2015 à 2017 il y en aura encore des défaites ---- La machine à perdre vous connaissez ?