Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 10:46

Voilà encore une belle preuve de l'incapacité de nos dirigeants à réformer en profondeur notre pays !
Car ce délai de carence est indispensable pour tous les salariés du public et du privé pour aider à limiter le déficit de la SECU mais aussi  freiner les petits arrêts "limite justifiés".
C'est un véritable scandale que l'on veuille faire payer encore aux entreprises une partie de la différence sur le paiement de ces indemnités. Nos entreprises perdent déjà suffisamment de compétitivité chaque jour pour ne pas encore leur ajouter une charge supplémentaire ! ça fera encore des chômeurs en plus ! On se demande vraiment par qui nous sommes administrés ? Des inconscients je pense, plus que des incompétents !
En attendant on va toujours dans le mur par une politique économique mal adaptée à la conjoncture. Et malheureusement je ne vois pas le candidat, futur Président, qui pourrait appliquer une politique efficace pour des réformes urgentes et indispensables.

Source : http://www.lefigaro.fr/social/2011

Le gouvernement et la majorité se sont accordés ce mardi pour baisser le plafond des indemnités journalières versées aux salariés du privé. Objectif : éviter d'instaurer un quatrième jour de carence dans le privé.

Les députés ont obtenu gain de cause. Afin d'éviter la création d'un quatrième jour de carence pour les salariés du privé, le gouvernement et la majorité UMP se sont mis d'accord ce mardi pour abaisser le plafond des indemnités journalières, de 2,5 à 1,8 Smic (près de 2500 euros bruts mensuels). Ces indemnités, versées par la sécurité sociale en cas d'arrêt maladie, sont équivalentes à 50% du salaire brut, jusqu'au plafond de la sécurité sociale. En abaissant ce plafond, le gouvernement et les députés mettent donc les plus gros salaires à contribution.

Face à la grogne suscitée début novembre par l'hypothèse d'une baisse générale de 6% des indemnités, le gouvernement avait, à la mi-novembre, changé son fusil d'épaule et proposé l'instauration d'un quatrième jour de carence. Une mesure qui devait permettre d'économiser 220 millions d'euros. Mais les députés UMP s'y étaient fermement opposés. François Fillon s'était alors déclaré ouvert aux propositions alternatives des députés. «Si vous avez la bonne solution [pour combler le manque à gagner de 220 millions d'euros], on le fera», avait-il déclaré.

Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires