Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 15:59

Excellente analyse d'un expatrié Candidat à la Députation pour les francais de l'étranger :

Extrait du site de Gaspard Koenig

En juin 2012, pour la première fois, nous, Français vivant à l’étranger, pourrons élire nos députés. C’est l’occasion d’apporter à notre pays notre expérience et notre vision, enrichies par la fréquentation de cultures et de traditions si différentes. Pourquoi avons-nous quitté la France pour rejoindre Stockholm, Copenhague, Dublin ou Londres ? Pour échapper à une certaine forme de rigidité, à des archaïsmes qui bridaient nos envies et nos projets.

"Car ce que les Français, de tous les milieux et de tous les secteurs viennent chercher à Londres, c’est la liberté. La liberté d’entreprendre, la liberté de tenter sa chance. L’Angleterre, malgré tous ses défauts, est un pays où les entrepreneurs ne croulent pas sous la paperasse, où les business angels sont encouragés, où la concurrence est libre (les minicabs rigolent bien du monopole des taxis parisiens !). Un pays où le marché du travail, flexible, permet à chacun de se lancer quel que soit son diplôme ou son accent, où les serveurs peuvent rapidement devenir managers et les agrégés d’histoire travailler dans la finance. Un pays ouvert sur le monde, où les étudiants étrangers ne sont pas renvoyés dans leur pays, où la « démondialisation » ferait sourire.

Nicolas Sarkozy avait compris, en 2007, cet état d’esprit conquérant, cette envie de prendre des risques, de créer des opportunités nouvelles. En venant prononcer un mémorable discours de campagne à Londres, il avait su trouver les mots pour décrire la « société bloquée » à laquelle nous, Français de Londres, cherchons à échapper. « Revenez ! » nous avait-il lancé.

Nous ne sommes pas revenus. Et il n’osera sans doute pas revenir non plus, car il nous a trahi. Après quelques tentatives de libéralisation vite avortées (comme la Commission Attali), il a rendu la France à sa tradition de dépense publique, de gabegie administrative, de repli sur soi. Il a rendu la politique aux politiciens.

Aujourd’hui, les Français de Londres ont une voix à faire entendre que ni la gauche ni la droite ne sont en mesure de porter. C’est pourquoi j’ai décidé de me lancer dans la campagne législative de la troisième circonscription des Français de l’étranger (Europe du Nord). Je souhaite que dans le concert de réformettes sociales-démocrates que la campagne présidentielle nous promet, l’on entende l’indignation et les regrets de ceux qui sont partis, parce qu’ils n’acceptent pas un système sclérosé, parce qu’ils voudraient tant que notre pays, riche de son histoire, de ses ressources, de ses hommes exceptionnels, puisse retrouver la place qui n’aurait jamais dû cesser d’être la sienne."

Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc
commenter cet article

commentaires