Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 18:41
29 milliards d’euros d’excédent ! :
Tel est le bilan de la protection sociale outre-Rhin, là où la France cumule un déficit de 18 milliards d’euros. 774 milliards de recettes sociales et 745 milliards de dépenses sociales en Allemagne, des chiffres qui font rêver quand on a en France 606 milliards de recettes et 624 de dépenses. Les recettes en France sont proportionnellement plus élevées qu’en Allemagne, comment ces surcoûts se répartissent-ils ? Trois sources principales de financement sont utilisées pour équilibrer les comptes de la protection sociale : les cotisations salariales, les cotisations patronales et les contributions publiques, principalement composées d’impôts dédiés à la protection sociale.

La France, championne des cotisations patronales,

Les cotisations patronales sont deux points de PIB plus élevées en France qu’en Allemagne. Regarder les cotisations patronales au niveau européen permet de constater à quel point le montant des cotisations patronales (en points de PIB) françaises est important par rapport aux autres pays européens.

Les Allemands sont passés de 12,6 à 11,2% tandis que les Français sont passés de 15 à 14% de cotisations patronales par rapport au PIB. Il n’y a pas eu de baisse relative du coût du travail dans l’un ou l’autre des pays. L’Allemagne se situe dans une part de cotisations patronales similaire à celle de l’ensemble des pays de l’Union Européenne (hormis le Danemark qui a choisi de financer son modèle social par l’impôt). Une convergence avec l’Allemagne dans ce domaine reviendrait pratiquement à une convergence européenne.

Cependant, en reprenant les données microscopiques, 15 points de différence de cotisations entre la France et l’Allemagne débouchent sur 3 points de PIB de différence. D’où provient la différence ? Elle est partiellement expliquée par les allégements de charges sur les bas salaires plus importants qu’en Allemagne. Mais, il peut être aussi expliqué par le fait que les cotisations maladie et famille des agents publics sont moins élevées que les cotisations du régime général (notamment pour la part employeur). Le manque à gagner pour les caisses sociales a été évalué à 6 milliards d’euros par an dans le Rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques de la Cour des comptes [1].

 

Lire la suite sur http://www.ifrap.org/Comparaison-des-cotisations-sociales-France-Allemagne,12489.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires