Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 14:09

Les subventions à la presse ont été mises en place depuis 1945.

En 2013, 516 millions auront été généreusement distribués aux journaux "bien dociles" ---

En 2009, sous le règne Sarkozyste, ce fut une hausse de 51% des crédits inscrits dans la loi de finances.

Le Grenelle de la presse n’aura fait qu’amplifier le racket de vos impôts par les médias.

Pensez vous qu'il soit normal que des journaux comme TELE 7 Jours et TELERAMA touchent des subventions ?

Mais aussi des quotidiens et une multitude de parutions qui n'existent que par la perfusion d'argent public.

"Aurélie Filippetti souhaiterait ainsi privilégier les subventions aux journaux d’information « citoyenne » (voyez ceux qu'on achète au prix fort ---) au détriment des aides à la presse loisir.

Actuellement, de nombreux journaux et magazines loisirs bénéficient d’importantes subventions à la presse, alors que d’autres journaux d’information sont moins généreusement subventionnés.

En effet, 5 hebdomadaires télé figurent parmi les 30 journaux les plus subventionnés en  2011.

Avec une subvention de 7,288 millions  , Télé 7 jours est la 9ème parution la plus subventionnée en France".

Savez vous qu'en 2012, les journaux dont la pub ne dépassait pas 25% des recettes totales ont reçu 9 millions d’euros d’aides publiques.

Ces journaux ont généralement une orientation politique ou religieuse marquée.


Le Monde, 2ème journal le plus subventionné par l’Etat derrière Le Parisien, avait bénéficié en 2012, de 17 millions d’euros d’aides publiques,  mais, a également réclamé 1,5 million d’aides publiques supplémentaires pour baisser son prix de vente à l’étranger… On croit rêver !

Depuis 15 ans le numérique avance et de nombreux médias d'informations ont vu le jour en ligne. Ceux qui n'ont pas su s'adapter, doivent ils être alimentés en permanence par notre argent ?


La presse quotidienne diminue de 5 % par an en Europe et de seulement de 3 % en France.

Les Français lisent moins de journaux que les Britanniques ou les Suédois.


Personnellement je ne vois pas pourquoi je devrait payer une part du journal que lisent mes voisins et qui est à l'opposé des idées que je défends ou des loisirs qui m'intéressent.

A présent la France doit s'adapter à la situation de crise et stopper par tous moyens cette hémorragie permanente qui nous vaut près de 2000 millards de dettes ! Cette situation doit changer.

Le problème est, que, hormis les libéraux du PLD, je ne vois aucun candidat prêt à fermer les robinets des subventions, aux journaux mais aussi aux syndicats, aux associations, etc  - - -

Combien de milliards seront encore gaspillés chaque année et pendant combien de temps ?

Tab-subventions-aux-journaux-2011.jpg

Lire en détails : Les subventions aux associations : l'état nous enfume - - - http://fr.scribd.com/doc/5913578/Subventions-aux-associations-lEtat-brouille-les-cartes

 

On voit bien qu'à partir des années 80 la hausse des dépenses publiques devient totalement ahurrissante :

Évolution des dépenses publiques en % du PIB

1872 11
1980 45,5
1912 12,6
1985 51,9
1920 32,8
1990 49,5
1947 40,8
1995 53,5
1960 34,6
2000 51,4
1974 39,3
 
2003 54,5
1975 43,4
2004 53,4
2005 53,4
2006 52,7
2007 52,3
2008 52,7

Sources : Christine André et Robert Delorme, « Le Budget de l’État », in Cahiers français no 261 (mai-juin 1993) pour les données historiques, OCDE à phttp://srv06.admin.over-blog.com/index.php?id=1364510583&module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=331368105783artir de 1960, INSEE Première depuis 2005. Les chiffres retenus par l’INSEE dans le cadre de la nouvelle comptabilité nationale issue du SEC 1995 sont légèrement plus élevés.

A voir en détails sur http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/

 

Extraits de www.agoravox.fr/

--- "Les libéraux payent des impôts qui financent L’Humanité, les musulmans payent pour La Croix, les brittophones payent pour Ouest France qui écrit très rarement en breton...

L’ensemble de la presse écrite profite d’un taux de TVA super-réduit de 2,1 % et de tarifs postaux préférentiels. Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi envoyer une lettre de Paris à Marseille coûte beaucoup plus cher que de New-York à Los Angeles ? Un timbre américain de tarif lettre simple coûte 44 cents, soit 34 cents d’euro, le timbre français coûte 58 cents - presque le double - et la France ne fait que 1000 km de large, les USA en font 4500...

Quand vous achetez un timbre en France, vous payez une partie du portage des journaux. Un peu comme quand vous achetez un billet de TGV, vous payez une partie du voyage des enfants des autres — ce qui n’est pas le cas pour les billets d’avion au tarif identique pour les adultes et les enfants. Quand vous achetez un timbre, vous payez pour des journaux que vous ne lisez pas ou qui publient des opinions à l’opposé des vôtres. La Poste et la presse ont signé, le 23 juillet 2008, un protocole d’accord définissant le futur cadre de leurs relations pour le transport et la distribution de la presse jusqu’en 2015. En contrepartie du déficit de 500 millions d’euros supporté par La Poste dans son activité de transport de la presse, l’État s’est engagé, de 2009 à 2011 inclus, à verser à l’opérateur postal une contribution annuelle de 242 millions d’euros. Le reste est payé par vos timbres. Une autre taxe déguisée.

Pour ceux qui reçoivent leur PQR dans leur boîte à lettres, ce portage est aussi aidé par l’État, à hauteur de 8,25 millions d’euros pour 2009, comme en 2008. L’État aide aussi l’acheminement des journaux aux points de ventes via une aide à Presstalis (anciennement Nouvelles Messageries de la Presse Parisienne ou NMPP) à raison de 12 millions d’euros. L’aide de l’État au portage par train s’élève à 5,8 millions d’euros. Il existe aussi, juste pour les citer, des aides à la presse pour l’expansion à l’étranger, des aides à la modernisation de la fabrication (22,7 millions), des aides à la modernisation de la diffusion (13,3 millions), au lectorat des jeunes (8 millions), des aides aux journaux d’opinions et à la presse départementale et régionale. (2)

L’exception culturelle française ou : la loi européenne n’est pas la même pour tous

Inutile de dire que l’aide de l’État à une industrie ou à une autre est contraire au droit européen. C’est une infraction aux lois contre la concurrence déloyale. D’ailleurs le Royaume-Uni et l’Allemagne ont abandonné toutes aides à la presse depuis plusieurs années. La France non. Elle place ces infractions dans sa boîte des exceptions culturelles. Le gouvernement actuel, bien qu’ayant admis que les caisses sont vides, a même créé en décembre 2009 une nouvelle aide à la presse, à la presse en ligne cette fois." ---

Lire la suite sur http://www.agoravox.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires

OmniTech Support Ripoff 09/10/2014 11:25

All I want to know is how the government would react or take actions when it comes to an industry and the industry owes a lot of money, in terms of tax and all sorts of things like that.