Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 07:41

«Vous avez déjà essayé d'appeler la BPI ? Je vous souhaite bien du courage, il n'y a ni siège, ni bureau, ni téléphone...» dixit JL Borloo - - -

La BPI, première promesse de François Hollande, tangue ferme

Bras de fer entre le directeur général de la BPI et sa nouvelle vice-présidente, Ségolène Royal. L'ancienne candidate à la présidentielle utilise déjà son aura médiatique. Mais est-ce pour le bénéfice de l'institution ou de son crédit personnel ?

Des débuts chaotiques pour le premier engagement du candidat Hollande. Alors que la France s’enfonce dans la crise, la Banque publique d’investissement (BPI), opérationnelle depuis le début de l’année, est censée œuvrer au «redressement de l'économie et au renouveau industriel du pays».

--- "à l’heure actuelle difficile d’y voir clair. En effet, son directeur général Nicolas Dufourcq et Ségolène Royal, la vice-présidente et porte-parole dont la nomination avait fait grincer des dents, ont du mal à accorder leurs violons".

 

- - - "(La BPI) ne doit pas être un jouet aux mains de quelques inspecteurs des finances», a lancé Ségolène Royal".  Et aux mains des politiques ce serait mieux peut être ? 

 

Mme Royal déclarait au journal Libération il y a quelques jours :

«Il n’y a que des bons investissements pour la BPI, pas du business ! Faire du business sous-entendrait qu’on ferait le tri entre ce qui est juteux et ce qui ne l’est pas. Ce n’est pas notre philosophie» - - - 
- - - «La BPI est une banque patiente qui n’attend pas de retour sur investissement immédiat, ou alors seulement pour le réinvestir dans l’outil productif», martèle sa vice-présidente". Là on peut craindre le pire compte tenu de sa culture d'entreprise !

Lire l'article en détail sur http://www.20minutes.fr/economie/1155047-20130514-bpi-premiere-promesse-francois-hollande-tangue-ferme

 

et sur http://www.leparisien.fr/politique/royal-s-en-prend-encore-au-directeur-de-la-bpi-07-05-2013-2786143.php

 

"En mars, Nicolas Dufourcq avait déclaré que le sauvetage de Petroplus ou des hauts-fourneaux de Florange n'aurait pas représenté "un bon business". "Notre agenda, c'est la France de 2030. Petroplus, est-ce la France 2030?", s'était-il interrogé. Ségolène Royal avait alors qualifié ces propos "de grave dérapage". "La BPI est là pour prendre des risques, parfois elle perdra, parfois elle gagnera", avait-elle déclaré laissant transparaître son désaccord. Va-t-on assister au sein de la BPI à un affrontement entre deux lignes un peu comme au sein du PS et du gouvernement ?

Cela peut-il être un handicap pour le fonctionnement de la BPI ? "


La suite sur http://www.atlantico.fr/decryptage/bpi-peut-elle-servir-tremplin-segolene-royal-alexandre-vatimbella-706525.html


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires