Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 16:47

Depuis la nuit des temps, les peuples ont utilisé la démocratie directe, mais au fils des siècles, celle-ci a souvent été modifiée de manière subtile pour une démocratie parlementaire, qui comme en notre pays est totalement bridée par une oligarchie des fonctionnaires puisque les 60 % des parlementaires sont issus de la fonction publique et que de nombreuses institutions sont dirigées pas les syndicats.

La démocratie directe est un régime politique dans lequel les citoyens exercent directement le pouvoir. C’est la pratique courante du débat et de la décision collective au sein d'un groupe humain réuni en assemblée. Les choix qui engagent l'ensemble de la communauté y sont faits en toute transparence et sans médiation hiérarchique, montrant que ce système qui caractérise les États démocratiques modernes apparus depuis le XVIIIe siècle présente de nombreux défauts et qu'en réalité le peuple souverain y est dépossédé de son pouvoir.

La démocratie directe apparaît alors comme une alternative aux systèmes existants.

Aujourd’hui les choses évoluent grâce aux moyens fournis par internet. (les forums politiques et de tous les grands médias entre autres)

Si l’on examine l’exemple le plus récent, des décisions gouvernementales arbitraires pour augmenter la répression routière contre les délinquants de la route au détriment de près de 40 millions d’utilisateurs de véhicules immatriculés. Un courant populaire s’est créé spontanément, qui a été ensuite rejoint par environ 80 députés qui sont ensuite intervenus à l’assemblée pour faire remonter toutes les idées défendues dans les forums.

Devant l’ampleur des déficits publics, qu’ils soient Nationaux, Régionaux ou locaux, devant les gaspillages constatés chaque jour ou les dépenses inconsidérées des élus, et devant l’incapacité de la cour des comptes à pouvoir sanctionner ceux qui fautent, il est temps de doter notre pays d’un outil qui permettra de limiter tous les abus de pouvoir générés par des oligarchies des élus et de la fonction publique.

Mal connue en France, la démocratie directe est appliquée dans plusieurs pays étrangers, dont la Suisse et les États-Unis depuis plus d’un siècle. Son outil principal : les référendums déclenchés par des pétitions populaires (à ne pas confondre avec le référendum plébiscite déclenché par le chef de l’État ou le gouvernement). Elle donne la parole au peuple.

2012 se rapproche, et déjà des débats ont eu lieu. Alain Laurent, philosophe, directeur de collection aux Belles Lettes déclarait dernièrement, qu’il la juge préférable à la démocratie représentative actuelle, qui favorise la toute-puissance des oligarchies, le philosophe pense que la démocratie directe doit être conditionnée au respect des droits de propriété et des libertés individuelles, sans quoi elle risque de basculer dans la tyrannie de la majorité et le totalitarisme.

Dans l’état actuel de l’opinion publique, Alain Laurent craint donc que la démocratie directe puisse permettre un accroissement de la fiscalité, notamment celle portant sur ceux que les hommes politiques et les médias qualifient de « riches ».

Yvan Blot a pu lui rétorquer qu’en Suisse, pays-phare de la démocratie directe, cette dernière ne peut pas empiéter sur les droits de propriété. Et même lorsque la question est posée, comme en novembre dernier avec le référendum prévoyant un taux minimum pour la tranche supérieure de l’impôt sur le revenu, les électeurs suisses se sont prononcés contre, à rebours du souhait de leurs élites - - - etc  « La démocratie directe pour limiter les impôts » par Alain Dumait

« Là où la démocratie directe en matière de finances publiques existe (en Suisse et aux Etats-Unis) les dépenses  publiques et les impôts sont limités, par la volonté du peuple. Là ou la démocratie directe en matière de finances publiques n’existe pas, la sphère publique se dilate, sous l’effet de l’action d’une oligarchie, qui prend le peuple en otage. »  Lire la suite http://www.lecri.fr/2011/01/01/la-democratie-directe-pour-limiter-les-impots/21021  

Quand aurons nous un candidat prêt à réformer la constitution ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires