Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 10:54

 

Artcile de Ph François :

Les lignes régulières d’autocars à moyenne et longue distance présentent des atouts spécifiques importants par rapport aux autres modes de transport, véhicules particuliers, trains ou avions. C’est pourquoi leurs prix sont très inférieurs à ceux des trains et qu’ils sont répandus dans le monde entier, sauf en France où leur développement est rendu pratiquement impossible par la SNCF. Cela évolue, mais pourquoi si lentement ?

Le principal atout structurel des lignes nationales d’autocars c’est leur souplesse.

Dans un pays aussi Paris-centrique que la France, proposer des trajets directs (sans correspondance) comme Lille-Nancy ou Le Havre-Cherbourg ne leur fait pas peur, s’il y a des clients. Et dans les villes aussi, les autocars peuvent facilement desservir plusieurs points, comme le Nice-Marseille qui est capable de s’arrêter à la fois en centre ville, au port et à l’aéroport de ces villes. Un service que le train, prisonnier de ses rails, ne peut pas rendre. Le second atout est qu’ils utilisent des matériels banalisés :

  • Les autocars sont utilisés dans de multiples autres environnements : trajets à courte distance, trajets à la demande, bus scolaires, entreprises. "Un autorail coûte 6 millions d’euros, un autocar 300.000 euros", d’après Jean-Pierre Farandou, directeur de SNCF proximités.
  • Les mêmes autocars peuvent circuler dans toute l’Europe alors qu’il existe de multiples standards incompatibles pour les trains, augmentant leurs coüts de 30 à 50%.
  • Les routes, partagées avec les autres utilisateurs (voitures particulières, camions), sont donc beaucoup moins coûteuses à construire et entretenir que les voies de chemin de fer. Le réseau d’autoroutes irrigue maintenant toute la France, et très peu de segments sont fréquemment saturés.

Il est important de se mobiliser sur ce thème car les trains sont devenus trop chers !

Lire la suite sur http://www.ifrap.org/

Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires