Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 16:56

C'est un véritable scandale, cette collection d'environ 800 OIP, ou Comités Théodules. Ils sont souvent inutiles et présidés par des "copains" très bien payés. Quelques exemples sur ces 800 "machins" que le pouvoir veut réformer.

Le Conseil Economique, Social et Environnemental coûte environ 40 millions d’euros par an, auxquels il faut ajouter les coûts des 30 CESE régionaux.

Même si les chiffres ne sont pas bien connus, on dépasse les 100 millions d’euros par an. Pour quels résultats ? Même le gouvernement ne saisit plus le CESE…

Et pourtant, ce dernier continue dans la réalisation de Rapport comme celui intitulé Entreprendre autrement : l’économie sociale et solidaire.

Car, vous avez compris, l’économie dans laquelle nous vivons est antisociale et anti-solidaire. Que préconise le Rapport ?

Le développement des entreprises en coopératives en accordant plus de pouvoirs aux salariés. Il est même prévu d’instaurer un droit d’information des salariés pour tout projet de cession et d’éviter le plus possible les « fonds prédateurs » en accordant un « droit préférentiel » aux salariés repreneurs.
L’un des auteurs du Rapport est secrétaire général de la Ligue de l’enseignement, preuve irréfutable de sa bonne connaissance du monde de l’entreprise.

Extrait de : http://fr.irefeurope.org/

Et celui ci ? : Création de l’observatoire interministériel de l’accessibilité et de la conception universelle.

Un nouveau venu dans la grande famille des commissions et autres instances consultatives dites comités Théodule. 800 en 2008. L’observatoire comprend 57 représentants- dont 6 représentants d’associations d’élus, 15 de l’État et 3 « personnalités »

 

Celui là est pas mal aussi : « depuis début 2006, première année de son fonctionnement, et jusqu’à début 2010, le COE (Conseil d'orientation pour l'emploi) a publié 12 rapports et avis. Pour élaborer ces rapports, le Conseil s’est réuni près de 150 fois, en séances plénières ou en réunions de travail. Le Conseil a par ailleurs organisé 4 colloques en lien avec ses travaux. »

Selon le document budgétaire consacré aux comités Théodule, le CEO compte 51 membres, a coûté 802 130 euros en 2008, s’est réuni 11 fois en 2006, 5 fois en 2007, 10 fois en 2008.

 

Et quelques autres ---

L’Assemblée des Français à l’étranger a coûté 3,5 millions d’euros en 2008 pour 4 réunions. Les indemnités des membres de l’assemblée représentent 95% du budget de l’AFE.

Le Conseil d’orientation pour l’emploi a coûté 802 000 euros en 2008. À son actif, 3 rapports, rendu 3 avis et 1 colloque entre 2005 et 2008. 

 

Exemples de doublons :

Le Conseil national de la vie associative : 80 membres se sont réunis 44 fois en 2008 pour un coût de 125 000 euros.

Conseil du développement de la vie associative : 21 membres se sont réunis 5 fois en 2008 pour un coût de 5 000 euros.

Le Haut conseil de l’éducation : 9 membres se sont réunis 27 fois en 2008 pour un coût de 66 400 euros. Le Conseil supérieur de l’éducation : 97 membres se sont réunis 14 fois en 2008 pour un coût de 18 640 euros.

Heureusement on commence à réduire le chiffre : 225 de moins en 2009

Sur les 800 instances décomptées en 2008, il y en a 225 de moins en tout cette année, en comptant ceux qui ont été créés entre-temps. Ont été supprimés la « commission d’examen des candidatures au poste de conseiller de défense », la « commission des archives de la justice » ou encore le « conseil de la statistique et des études ».

Des comités aux contours très flous sont encore régulièrement créés, telle la « commission nationale de la naissance », qui a vu le jour le 11 octobre, avec pour mission de « contribuer à la réalisation des objectifs de santé publique fixés pour la périnatalité. »

Il uy a aussi des Comités de complaisance :

Les comités Théodule sont recensés dans un document annexe au projet de loi de finances pour 2010 : le « Jaune budgétaire ». Mais le budget total qui leur est alloué n’est pas donné.

Le député UMP Lionel Tardy décortique cette « liste des commissions et instances consultatives ou délibératives placées directement auprès du Premier ministre ou des ministres » depuis son élection en 2007. Même pour le député, la chasse au gaspillage d’argent public n’est pas aisée :

« Certains comités sont crées par complaisance envers certains fonctionnaires, ou pour répondre aux besoins des lobbyistes qui veulent pouvoir se réunir aux frais du contribuable. Et impossible de connaître pour l’instant le coût global. J’ai posé la question, je ne parviens pas à avoir de réponse. D’autant qu’il y a des coûts cachés : quand un fonctionnaire siège bénévolement dans un comité, il ne coûte pas plus cher, mais il ne fait pas autre chose pendant ce temps. »

Avec près de 2000 milliards dettes, notre pays n'a plus les moyens de conserver de telles verrues. Mais lobbying et clientèlisme sont les mamelles de ces "pompes à fric" et on peut se demander si un jour on pourra tous les erradiquer ---

Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires