Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 07:29

Premier avis, le Haut Conseil des finances publiques tacle Bercy

Le Haut conseil des finances publiques (HCFP) vient de rendre public son premier avis le 16 avril dernier, dans une relative discrétion, victime de la désinformation habituelle des grands médias Français, qui passent sous silance, les vérités qui pourraient fâcher les hautes instances gouvernementales.

L’intervention était pourtant attendue des experts car il s’agissait pour les sages des finances publiques de se pencher sur les prévisions macroéconomiques du gouvernement associées au projet de programme de stabilité de la France pour les années 2013 à 2017,  qui sera envoyé à Bruxelles, et qui devra apporter des corrections très sensibles par rapport au document publié en octobre 2012 dans le cadre du PLF 2013, soit 0,1% de croissance pour 2013 contre 0,8%, 1,2% pour 2014, et 2% de moyenne entre 2015 et 2017, contre 2% au-delà.

L’intérêt du Haut Conseil réside donc clairement dans sa capacité de dépassement des prérogatives de la défunte Conférence économique de la nation.
Nonobstant l’absence de chiffres, l’avis présente une novation considérable par rapport au dialogue budgétaire antérieur : il critique ouvertement en tant qu’observateur institutionnel interne la prévision jugée toujours trop optimiste du gouvernement et en mettant ouvertement les pieds dans le plat : « Le Haut Conseil prend acte du choix fait par la France de ne pas appuyer, comme le font certains pays européens de la zone euro, sa programmation des finances publiques à moyen terme sur une projection macroéconomique délibérément « plus prudente » au sens du règlement européen. »

Un ton qui pour être diplomatique n’en structure par moins un rapport de forces de bon augure avec Bercy.

Cependant, l’absence de capacité de chiffrage autonome l’empêche pour le moment de pouvoir proposer des scenerii alternatifs permettant à correction donnée de tester la validité du mix budgétaire retenu par le gouvernement afin de respecter ses engagements européens.

Cependant, à cette fin, des palliatifs de la pratique pourraient être mis en place. En effet il est loisible de retenir des prévisions d’un certain nombre d’organismes précisément listés et la communication de documents d’organismes extérieurs.

Dans ce cas de figure :
- Le Haut Conseil, sans outrepasser ses droits, pourrait passer des conventions relatives à des modélisations précises, dynamiques sur des sujets d’intérêt particulier (think tanks, cabinets experts, etc.).
- Il pourrait en outre mieux valoriser le potentiel de la Cour des comptes pour le suivi de l’exécution budgétaire en profitant de la gestion de son secrétariat par la Cour elle-même.
- Il pourrait soutenir financièrement ces projets via un redéploiement de frais d’études en provenance de la Cour (au travers d’une majoration de ses frais de secrétariat par exemple).

 

A lire en détails sur http://www.ifrap.org/

Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires