Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 14:07

Il est étonnant de voir en ces périodes pré - électorales, plusieurs candidats se mettrent à parler de sauver (ce qui peut encore l'être de) l'industrie Française alors que depuis 31 ans, rien n'a été fait bien au contraire !

La réduction du temps de travail à 35 heures fut le point de départ du déclin industriel de notre pays.

Il faut bien sûr y ajouter les charges sociales 2 fois plus élevées que chez les concurrents, et les taxes, impôts, contributions et autre fantaisies dans le code du travail et les conventions collectives, qui parachèvent le tableau.

Tout ça est bien connu des analystes et des gens un peu informés mais étonnament ignoré jusqu'ici des politiques qui au contraire ont tout fait pour aggraver la désindustrialisation et les délocalisations. Préférant toujours dépenser de l'argent public pour indemniser des chômeurs, plutôt que de baisser (dans la même proportion) les charges et taxes qui ont toujours été la gangrène de notre économie.

D'une part en faisant fuir les grosses industries à l'étranger (Renault fabriquait 1.2 millions de voitures en France il y a 25 ans et 400000 aujourd'hui pendant qu'en Allemagne les usines automobiles ont augmenté leur production) et d'autre part, en limitant les facultés de développement de nos PME. (ceci est un constat général fait par les économistes sur nos PME Françaises par rapport aux Allemandes)

Lire l'excellent article dans d'Arnaud Vaissié dansles Echos :

La crise actuelle nous oblige à changer nos comportements pour rendre nos entreprises plus compétitives. C’est particulièrement urgent compte tenu de la hausse continue du taux de chômage et du déficit record de notre commerce extérieur : 69,59 milliards d’euros en 2011. Or la question du temps de travail est au coeur de notre problème de compétitivité.

La durée de travail des salariés français à temps plein est en effet l’une des plus faibles d'Europe. Une récente étude de l’institut Coe-Rexecode, qui s’appuie sur des données comparables fournies par Eurostat, estime que les salariés français à temps plein ont travaillé 1 679 heures en 2010, soit 224 heures de moins que les Allemands, 177 heures de moins que les Britanniques et 134 heures de moins que les Italiens. Surtout, c'est en France que la durée de travail a le plus diminué depuis 30 ans : 270 heures de moins.

Certains jugent que la production horaire de notre pays, l'une des meilleures du monde, contrebalancerait une durée de travail plus faible. Mais sur ces dix dernières années, la croissance annuelle du PIB français a été inférieure à la moyenne européenne (0,7% contre 1,2%). Depuis 2000, nos principaux partenaires européens ont fait mieux, qu'il s'agisse de l’Allemagne (+1,2%), du Royaume-Uni (+1,4%) et de l'Espagne (+1%).

Il est parfois bon de rappeler certaines évidences : en travaillant moins, on finit par s’appauvrir. En matière de temps de travail, la France a beaucoup expérimenté. Retour sur quelques grandes étapes qui, outre leur impact économique, ont bouleversé notre perception culturelle du travail.

2000 : le mythe du travailler moins pour gagner plus

La réforme des 35 heures reposait sur l'espoir que la baisse de la durée du travail permettrait de partager les emplois. De fait, on a longtemps considéré le travail comme un volume fini, un gâteau à partager. Il suffirait que chacun travaille moins longtemps pour que les entreprises embauchent des personnes supplémentaires. Or douze ans après, avec une crise économique et financière sans précédant et un taux de chômage avoisinant la barre des 10%, on ne peut pas dire que le pari soit réussi. Mais l'idée de borner le temps de travail, elle, a fait son chemin en France.

2007 : l’illusion du travailler plus pour gagner plus - - -

Lire la suite http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/social/temps-travail/221143327/35-heures-declin-economique-a-linjustice-sociale

Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires