Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 08:53

Depuis de années, nous dénonçons ces méthodes, et rien n'a été fait, à présent on nous annonce l'état de l'impasse financière pour 2017, et qui va t-on faire payer principalement ? Toujours les retraités du privé puisque ceux ci perçoivent déjà des retraites nettement inférieures à celles des fonctionnaires. Alors c'est ça la justice sociale et la démocratie dans notre pays ? Ceux qui ont tous les pouvoirs se sont servi largement de notre argent, cotisé tout au long d'une vie active, pour le résultat que l'on connait. Cette situation est innacceptable, mais que peut  on y faire ? Comment pouvons nous défendre nos intérêts quand l'accès aux décisions a été confisqué ?

Que fait notre justice ? Et sur le droit Européen, cette situation est-elle légale ?


Retraites complémentaires : mais qui décide pour les salariés du privé ?

Extrait de l'Aarticle rédigé par Nicolas Lecaussin le 13 Mar 2013 dans irefeurope

Des négociations sont en cours pour sauver les retraites complémentaires des salariés du privé, ARRCO et AGIRC. Mais qui sont les négociateurs ?

Certains n’ont jamais été salariés d’une entreprise privée… Les négociations entre les « partenaires sociaux » concernant les retraites complémentaires seraient « au point mort ».

En jeu, les réserves des régimes de retraites complémentaires qui se dégradent vertigineusement depuis quelques années. Mais à qui la faute ? Aux retraités du privé qui ont vu leurs pensions s’éroder tous les ans ? Ou bien aux responsables qui ont mal géré les caisses ?

La gestion des caisses est effectivement en cause mais ce n’est pas la seule explication de la situation. L’Etat est en grande partie responsable en pillant ces caisses. Plusieurs milliards d’euros ont été transférés à l’IRCANTEC, la caisse complémentaire des fonctionnaires contractuels. D’autres milliards ont bouché les trous des régimes spéciaux (EDF, SNCF, la Poste…).

Pourquoi a-t-on laissé faire ? Parce que certains de ceux qui sont à la tête des Caisses, y compris les membres du Conseil d’administration ne sont pas concernés par ces régimes. Concernant les négociations actuelles, à part Jean-François Pillard, le représentant du MEDEF, les autres négociateurs ont très peu de choses en commun avec les caisses complémentaires des cadres et salariés du privé. La plupart n’y sont pas affilés !

L’un des négociateurs, Philippe Pihet, est président de l’ARRCO mais aussi, et surtout, un syndicaliste FO et fonctionnaire qui a effectué l'ensemble de son parcours au sein d'organismes de protection sociale (Urssaf, CRAM, Carsat). Plusieurs membres du CA de l’ARRCO ne sont pas affiliés à cette caisse car ils sont fonctionnaires et dépendent donc du régime spécial. Danièle Karniewicz, ancienne présidente de la CNAV, est ex-secrétaire générale de la fédération de la Chimie CFE-CGC et membre de la délégation CFE-CGC pour les négociations de branche à l'Union des industries chimiques. N’est-elle pas plus proche des régimes spéciaux des entreprises publiques et des organismes de protection sociale que du régime des cadres du privé ? Enfin, le représentant de la CGT, Eric Aubin, a pour lui d'être issu du privé (il a été électricien chez Bouygues). Licencié en 2003, il est devenu permanent à la CGT, donc payé avec l’argent public.

Ces négociateurs ont une autre chose en commun : ils se sont opposés à la réforme des régimes spéciaux et sont farouchement contre la retraite par capitalisation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires

windows 7 support 08/08/2014 11:13

Offering pensions for the private employees is a relief for many as many find it difficult to meet up their needs after the retirement. On the other hand, it is not practical to give pension to all, as you need sufficient funds to accomplish this mission.