Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 07:48

A lire absolument, cette excellente analyse de Pascal SALIN sur les excès de la fiscalité en France.

http://www.contrepoints.org/2013/06/02/126385-pascal-salin-contre-labus-de-fiscalite-indignez-vous

Propos recueillis par Patrice de Méritens, dans Le Figaro Magazine.

Extraits :

Lorsque la démocratie se mue en tyrannie, explique l’économiste Pascal Salin, la résistance devient légitime. Le consentement à l’impôt n'est qu'un mythe.

---
La démocratie peut en effet se muer en tyrannie : ainsi, 8 010 foyers fiscaux ont payé en impôts l’an dernier plus de 100% de leur revenu fiscal de référence de l’année 2011 ! 11 960 foyers ont été imposés à plus de 75% et 9 910 à plus de 85%. ---

---

Un esclave devant donner la plus grande partie de ses forces et de son temps, on ne saurait lui reprocher de n’être pas solidaire de son mauvais maître et de vouloir lui échapper.---

---

au nom de quel patriotisme faudrait-il accepter la spoliation ? Les processus institutionnels faisant fi de l’élémentaire justice à l’égard des citoyens, tout en portant atteinte à l’économie du pays, l’idée du consentement à l’impôt ne peut qu’être remise en cause.---

---

Le véritable manque de patriotisme économique est celui des autorités publiques, qui détruisent les êtres humains et la nation par une fiscalité excessive.---

---

L’exploitation d’une minorité par une majorité au nom de la redistribution est une hypocrisie doublée d’une absurdité. Non seulement elle tue tout espoir d’avenir pour tous ceux qui veulent entreprendre et progresser, mais la majorité censée en profiter n’y gagnera rien à moyen et long terme.---

---

Comment expliquez-vous que la droite ne soit jamais franchement revenue sur l’ISF, tout comme elle n’a jamais abordé de front les 35 heures ? 

La droite française manque malheureusement de conviction et de courage. Nous vivons dans le cercle vicieux d’un pays centralisé où la mauvaise éducation économique de gauche comme de droite est confortée par un pouvoir qui n’ose prendre le contre-pied des idées reçues ---

---

On vous sent prêt à appeler à la révolte…

Intellectuellement, oui. Car nous marchons sur la tête et nous sommes victimes d’erreurs destructrices. Ainsi en est-il, par exemple, du dogme selon lequel il serait bénéfique de stimuler la consommation pour relancer la demande, alors que l’épargne serait nocive. Qu’est-ce que l’épargne, pourtant, sinon l’accumulation de capital, moteur du progrès économique et, par conséquent, du pouvoir d’achat des salariés ? ---

---

L’incertitude est devenue la règle, avec des propositions d’impôts qui ne sont pas toujours retenues, un désordre des plus destructeurs, lequel montre bien le contraste entre les actions de l’État et celles des individus. ---

---

Indignez-vous ! disait l’autre… 

Oui, tout comme, par exemple, les Pigeons qui ont fait front contre la taxation des plus-values de cession, indignez-vous et, surtout, opposez-vous à une fiscalité injuste et destructrice !

 

A lire en entier sur http://ulrich.genisson.net/2013/06/pascal-salin-contre-labus-de-fiscalite.html?utm_source=feedly



Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires