Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 09:50

Extrait de l'IREF

Quels que soient les candidats, ils veulent taxer, taxer toujours davantage, et taxer les riches, avec plus de 215 impôts, taxes et contributions diverses et parfois exotiques, notre système est arrivé au "bout du bout".

La solution serait au contraire un impôt à taux unique (flat tax) pour lequel les travaux de l’IREF ont démontré qu’il augmenterait les rentrées fiscales tout en demandant moins d’efforts aux contribuables.

La campagne présidentielle française est en train de devenir une Bourse aux impôts.

C’est à celui qui annonce le plus de nouveaux impôts et la plus belle surenchère !

Il y a quelques jours, François Hollande, le candidat socialiste a annoncé qu’il voulait imposer à 75 % ceux qui ont des revenus annuels supérieurs à 1 million d’euros.

Nicolas Sarkozy vient d’annoncer qu'il créerait un "impôt sur les bénéfices minimum pour les grands groupes" du CAC 40 s'il est élu, et cela pour concourir à la réduction des déficits publics. Il a proposé aussi la création d'un impôt appliqué aux revenus du capital des exilés fiscaux, les forçant à s'acquitter auprès du fisc français de la différence entre l'impôt payé à l'étranger et ce qu'ils auraient eu à verser en France.

Et une taxe sur les géants du Net qui ne manquera pas de créer quelque chômeurs supplémentaires- - -

Les autres candidats ne sont pas en reste : de l’extrême gauche à l’extrême droite, on veut plus d’impôts avec la conviction que c’est là la solution pour sauver l’économie. Jean-Luc Mélenchon, le candidat de l’ancien Parti communiste, voudrait même taxer les plus riches à 100 % de leur revenu ! Dans l’absurdité, on ne peut pas faire mieux.
Ces propositions sont faites comme si on venait de vivre une période de baisse de la pression fiscale. En réalité, les impôts n’ont cessé d’augmenter. Depuis 5 ans, 22 nouvelles hausses d’impôts ont concerné les hauts revenus sans compter celles que l’on prévoit pour 2012 : taxe spéciale sur les hauts revenus, plus-values immobilières, relèvement de la tranche supérieure de l’IR (de 40 % à 41 %) et augmentation des droits de succession pour les tranches les plus hautes (même si les Français du décile supérieur de la distribution des revenus déclarés ont acquitté à eux seuls 74 % du montant total de l’impôt sur le revenu en 2010).
En décembre dernier, les députés ont d’ailleurs approuvé 5 Milliards de hausses d’impôt supplémentaires qui concernent l’impôt sur le revenu, la TVA, les plus-values immobilières et les dividendes. Qui dit mieux ? histoire d'asphyxier encore un peu plus notre écononomie, nos entreprises et donc nos emplois ? - - -
Pour baisser le déficit public, il ne faut pas augmenter les impôts sur les entreprises ou les plus riches. Au contraire, il faudrait les baisser pour augmenter les rentrées fiscales. Notre Institut a calculé qu’avec une « flat tax » à seulement 15 %, il y a davantage de rentrées fiscales. Les recettes budgétaires dans un système avec une flat tax à 15 % sont de 171.6 Milliards d’euros par an contre 146.8 Milliards d’euros dans le système progressif actuel. Un gain pour l’Etat français de 24.8 Milliards d’euros ! Les politiques qui préfèrent jouer à la Bourse aux impôts, le comprendront-ils un jour ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires