Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 10:49

http://referentiel.nouvelobs.com/file/1920619.jpg

Elle le trouve mou et peu fiable. Il la juge menteuse et méchante. Verbatim.  

La nouvelle candidate à la primaire socialiste dit croire à une réunion de "toute la gauche" pour la présidentielle de 2012 et elle ajoute "Je pars avec l'idée de gagner"  Là c'est certain. Que de mensonges ! !
Aubry-Hollande : pourquoi ils se détestent : "Sur les 35 heures, il a été couille molle". Du Hollande tout craché?! Trop malin pour être honnête. Faussement habile. Aux yeux d’Aubry, l’ex-premier secrétaire a commis une faute lourde en expliquant à Jospin, avant la présidentielle de 2002, qu’il valait mieux remettre à plus tard la réforme des retraites plutôt que de traîner ce boulet durant toute la campagne. "On a abandonné, ce jour-là, tout élan réformateur, dit-elle, et les électeurs ne s’y sont pas trompés." Pour se défendre, Hollande explique que si l’ancienne ministre des Affaires sociales tenait tant à cette réforme, elle n’aurait pas dû démissionner du gouvernement, en 2000, pour mieux préparer la succession de Mauroy, à Lille. Dans un registre comparable, la Dame des 35 heures – soutenue en cela par Jospin – a toujours considéré que le PS et celui qui le dirigeait n’avaient pas soutenu la réforme phare de la législature socialiste avec suffisamment de vigueur. Bref, qu’ils avaient cédé face à la droite. Encore une histoire de "couille molle"…

 

François Bazin - Le Nouvel Observateur

Article à paraître dans "le Nouvel Observateur" du jeudi 30 juin 2011

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/


Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires