Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 15:25

Le début de la fin du commerce en centre ville à Nantes et dans de nombreuses grandes villes, a démarré il y a plus de 40 ans, avec le début des grands centres commerciaux en périphérie, mais la situation s'est fortement durcie il y a près de 20 ans avec la volonté des élus de chasser les voitures des centre villes, par le développement des transports en communs dont le Tramway fut le prétexte majeur pour dissuader les automobilistes.
Regardons aujourd'hui ce qu'est devenu la rue Crébillon, la rue du Calvaire, pire le Cours de 50 otages, la place Royale (si vide à part les ados assis sur les bords de la fontaine) et les autres ? - - -
Combien  de clients ont été perdus par tous les commerces du coeur de la ville au fil des années ?
L'automobile est un mal nécessaire dans les centres villes, il fallait s'en rendre compte avant, ce ne fut pas le cas des élus aveuglés par leur idéologie.
Le partage de l'espace était tout à fait possible dans toutes les villes, et d'autant plus aujourd'hui et plus encore demain par l'arrivée des véhicules hybrides et électriques.
Il est encore temps d'y remédier, il faudra pour ça des élus pragmatiques plus que dogmatiques, et ça, je ne sais pas si ça existe encore - - -

L'autre cancer de nos commerces et nos petits artisans en France est l'excès de fiscalité et de charges.

Car dans les centres villes, nos commerçants subissent à la fois l'entrave faite aux clients de pouvoir accéder chez eux (certains artisans ne veulent même plus aller chez les particuliers du centre ville ou appliquent de gros suppléments au titre des difficultés d'accès), mais en plus les augmentations des loyers (qui eux ne sont pas indexés sur la baisse de leurs chiffres d'affaires, mais sur les hausse de l'indice du coût de la construction), les hausses incessantes des taxes foncières (très souvent payées par les locataires de locaux commerciaux aux bailleurs), la CFE "Contribution Foncière des Entreprises" qui a remplacé la taxe professionnelle (en pire  bien souvent), les diverses augmentations de charges sociales et des charges d'exploitation.

Voici un témoignage qui reflète bien l'état de la France des petits commerçants et artisans.

Et que l'on ne s'étonne plus d'avoir autant de chômeurs ! :
Ingrid Merten NOYELLES-LES-VERMELLES, FRANCE
"Stop trop de charges ! Je pense a vendre mon salon de coiffure que j ai depuis 7 ans ! Car pas de vacances 50 à 65 h par semaines et pour un salaire misérable (et pourtant un bon chiffre d affaire je peux vous montrer mes bilans sans problème) et en plus je ne peux plus m alléger sur des salariés comme je les toujours fait car c est trop coûteux donc pas intéressant ! A ce jour je travail seule alors quand 2007 j avais 1 salarié et une apprentie ! C est honteux d écœurer les attisants de leurs boulot , hé oui Mr c est ce qui se passent je ne suis pas la seule a ne pas avoir eu de congés et de mettre tué a la tâche et tous ça pourquoi ???

Pour qui ??? Franchement j envie ceux qui sont au RSA et j y songe fortement de toute façon on me prends tout , je vie Moin bien qu eux ! Je suis désespéré .. Faut il pleins d artisan qui se suicident pour que vous comprenez que c est de l abus ??? Arrêtons les dégâts !"

Quand je vois des gens comme ce ministre du "redressement productif" faisant ses effets de manches et de communication devant les journalistes, mcotisation qu'aprèsais qui en réalité, n'a jamais rien fait pour soutenir ni les petits ni les gros.

Les gens qui nous gouvernent, et pas seulement depuis Mai 2012, n'ont jamais rien compris aux difficultés des petits entrepreneurs.

Le système de nos charges sociales RSI en est un bon exemple. Les cotisations tiennent comptes des bénéfices avec 2 ans de retard et l'intransigeance de ces gens là est plus que stupéfiante quand vous leur expliquez que votre activité a sublit de grosses baisses et qu'il faudrait baisser sensiblement les cotisations.

Depuis 2008 ils ont encore du mal  comprendre que les bénéfices des entreprises baissent et qu'il faudrait plutôt provisioner les cotisations à la baisse qu'à la hausse, et je dirai même, ne facturer des cotisations qu'après une déclaration trimestrielle de prévision de bénéfice (comme les auto entrepreneurs dont ils veulent supprimer le statut).

Mais le plus incroyable, est que RSI et URSSAF, les organismes d'assurances sociales en France, de par leur monopole, sont dans l'illégalité depuis 1994 ! Oui vous avez bien lu près de 20 années, même après un jugement de la cour Européenne en 2002, qui a condamné la France pour cette abasence de concurrence dans les organismes d'assurances sociales. Mais ça, qui le savait il y a encore 6 mois ? Pas grand monde.

Tout le monde a fait bloc pour ne pas informer les citoyens et les tenir illégalement prisonniers d'un  système couteux et malgré tous en faillite, pendant que toutes les assurances privées d'Europe qui couvrent la maladie font des bénéfices et coutent 3 fois moins cher !

Alors il est temps de réagir et que les centaines de milliers d'entrepreneurs se mobilisent pour faire changer les choses, pour le bien de l'économie du pays.

 

Voir sur http://www.entreprise-nantes.fr/ : Des experts et professionnels dresseront un bilan du commerce de centre-ville et dégageront des perspectives pour le secteur, lors d'une réunion d'information organisée le vendredi 13 septembre 2013 par la Commission Commerce du Club Immobilier Nantes Atlantique (CINA).

De nombreux professionnels locaux et nationaux, acteurs de l’immobilier et du développement commercial interviendront, à cette occasion, à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire (16 Quai Ernest Renaud – Nantes, Salon Affaires, de 9 heures à 12 heures).

Ils feront notamment le point sur les dernières grandes opérations d’urbanisme commercial du coeur de l’agglomération nantaise.

Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires