Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 09:32

Il nous avait promis de ne pas augmenter les impôts, mais depuis 2007 ce ne sont que des créations de nouvelles taxes, contributions et amendes diverses. 

Il y en a marre !  Car le pire dans tout ça c'est que ça n'a pas emplêché notre pays d'être surendetté de plus de 1700 milliards !

  (dont un doublement en moins de 10 ans : Merci qui ?)

 

Aujourd"hui, tous ces "beaux" messieurs nous parlent sans arrêt d'économies budgétaires, mais regardez de plus près : 90 % sont des recettes supplémentaires donc des augmentations fiscales de toutes sortes, mais j'attends toujours que tous ces messieurs donnent l'exemple. Et ça parait mal parti car au lieu de diminuer les indemnités de tous les élus et hauts fonctionnaires de 10 à 15 %, ils ont simplement annoncé  un gel des augmentations et pendant ce temps là ils continuent à puiser sans relâche dans nos poches ! Il va falloir que ça change. Mais avec qui ? quel candidat aujourd"hui pourrait incarner l'honnêteté, le pragmatisme, la capacité à bien gérer, etc - - - ? Je n'en vois aucun capable de redresser notre pays rapidement sans passer par une faillite annoncée.

Mais une chose est certaine, c'est un constat : notre modèle démocratique et social est arrivé au bout du bout. Nous sommes dans le mur !

Tant que nous aurons plus de 601000 élus, dont le principal objectif est de donner toujours plus pour se faire élire puis réélire, notre pays continuera à s'enfoncer lentement.

Et plus ces élus profiteront de leur pouvoir tels des oligarques pour nous vider les poches et celles des entreprises, l'économie de notre pays, déjà en recession, continuera à s'affaiblir.

Les gouvernements successifs depuis 30 ans, ont tous des responsabilités dans cette situation.

Mais depuis 2007 nous atteignons un sommet, en voici un exemple, la liste des taxes et impôts qui ont été créées depuis 2007 et ce n'est pas fini puisqu'en 2012 on nous en remettra une grosse couche - - -

Voici la liste des taxes créées et toutes les niches fiscales supprimées par Nicolas Sarkozy depuis son élection :

 

Taxes de 2007

- Taxe additionnelle à la taxe sur les certificats d’immatriculation des véhicules ( surtaxe sur les véhicules polluants).(spécialité bien Française : la taxe sur la taxe ou la TVA appliquée à une taxe)

 

Taxes de 2008

- Franchises médicales.

- Taxe sur les distributeurs de pharmacie.

- Taxe sur les stock-options et les attributions gratuites d’actions.

- Taxe sur les indemnités de mise à la retraite d’office.

- Suppression de l’exonération de la taxe sur les accidents du travail et maladies professionnelles.

 

Taxes de 2009

- Droit affecté au fonds d’indemnisation de la profession d’avoués près les cours d’appel: Dans la loi de finance rectificative pour 2009, le législateur a voté une indemnisation des avoués et de leurs salariés. Cette taxe, d’un montant forfaitaire de 330 euros est due, lors d’un procès, “par la partie qui interjette appel principal, lorsque l’appelant est tenu de constituer avocahttp://srv04.admin.over-blog.com/index.php?module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=961320741155t devant la cour d’appel”.

- Droit de timbre perçu en cas de renouvellement anticipé de la CNI : La loi de finance de 2009 impose à tout citoyen de présenter sa carte nationale d’identité afin de la renouveler. En cas de défaut de présentation de la précédente carte, on doit s’acquitter d’un droit de timbre de 25 euros.

- Taxe sur le certificat d’immatriculation d’un véhicule neuf ou d’occasion.

- Eco-taxe poids lourds ( taxe sur le transport des marchandises par la route, gain pour l’ Etat de 1,2 milliard d’euros par an).

- Hausse de lla taxe sur le chiffre d’affaires de la branche santé des assurancescomplémentaires de 2,5 % à 5,9 % ( gain pour l’ Etat: 1 milliard d’euros)

- Doublement de la taxe sur les retraites chapeaux.

- “Forfait social” pour les employeurs.

- Taxe minière spécifique applicable à la production d’or en Guyane.

- Taxe sur les véhicules polluants, en fonction de l’émission de CO2.

- Taxe fixe sur chaque rapport de certification des comptes.

 

Taxes de 2010

- Taxe spéciale d’équipement au profit de la société du grand Paris.

- Taxe sur les exploitants de centrales nucléaires.

- Taxe sur les bonus des traders ( bénéfice pour l’ Etat de 270 millions d’euros en 2010).

- Hausse de 6% de la taxe sur le tabac.

- Hausse du forfait journalier hospitalier et du « forfait social ».

- Hausse des prélèvements sociaux sur les « retraites chapeaux » sont doublés.

- Hausse de la fiscalité sur les plus-values mobilières.

- Taxe sur les complémentaires santé pour participer aux frais générés par la grippe A ( 300 millions d’euros).

- Taxe de 9,5% sur le produit des appels à des numéros surtaxés effectués dans le cadre des programmes télévisés et radiodiffusés comportant des jeux et concours.

Niches fiscales supprimées :

- Fin de l’exonération de prélèvements sociaux sur certains contrats d’assurance-vie en cas de décès du bénéficiaire .

- Fin des exonérations fiscales des sportifs professionnels liées au « droit à l’image collectif ».

 

Taxes de 2011

- Taxe sur les nuitées d’hôtel supérieures à 200 euros ( 90 millions d’euros dans les caisses de l’ Etat).

- Taxe sur la provision pour hausse des prix mise à la charge des entreprises du secteur pétrolier ( taxe sur les entreprises pétrolières, bénéfice de 120 millions d’euros pour l’ Etat).

- Imposition des plus-values latentes lors du transfert d’un domicile fiscal à l’étranger ( gain pour l’ Etat: 189 millions d’euros).

- Taxe sur les activités privées de sécurité ( 17 millions d’euros pour l’Etat).

-Taxe de risque systémique pour les banques ( 809 millions d’euros pour l’ Etat).

- Taxe de droit de timbre pour l’introduction d’une instance dans le cadre de la réforme de l’aide juridictionnelle ( 88 millions d’euros pour l’Etat).

- Taxe sur les opérateurs ferroviaires privés autorisés à utiliser le réseau ferré français.

- Taxe sur la capitalisation boursière ( taxe sur les sociétés détentrices de capitalisations de plus d’ 1 milliard d’euros, bénéfice de 12 millions d’euros dans les caisses de l’ Etat).

- Taxe de 5 % à 10 % sur les sociétés d’assurances qui constituent une réserve d’argent dans certaines conditions.

- Surtaxe de 5% sur les entreprises dites « de réseau », qui touchent à l’énergie, au transport ou aux télécommunications.

- Hausse de 2,5 % à 8 % du taux de la contribution payée par le bénéficiaire sur le gain de la levée d’option sur les stock-options, et de 10 % à 14 % de la contribution patronale sur la valeur de l’option.

- Hausse de la taxe sur les retraites chapeaux ( 110 millions d’euros de gain pour l’ Etat).

- Hausse du taux de forfait social sur l’épargne salariale de 4 % à 6 % ( 350 millions d’euros pour l’ Etat).

Niches fiscales supprimées :

- Réduction de cotisations patronales « Fillon » sur les bas salaires.

- Plafonnement de la réduction d’assiette au titre des frais professionnels.

 

Taxes prévisionnelles pour 2012

- Taxe  sur les hauts revenus. (histoire d’en motiver quelques milliers de plus à partir habiter chez nos voisins)

- Taxe sur les loyers élevés des micro-logements ( taxe de 10 % à 40 % sur le loyer des locations de petites surfaces dont le prix dépasse 40 euros du mètre carré, dès le 1er janvier).

- Taxe sur les sodas et boissons sucrées.

- Hausse du forfait social sur l’intéressement et la participation de 6 % à 8 %.

- Hausse de la taxe sur les conventions d’assurance de 3,5 % à  7 % (Les mutuelles de santé solidaires et responsables, auparavant exemptées de la taxe, seront taxées à 3,5%).

- Hausse de la taxe sur le tabac et l’alcool  (recette estimée de 940 millions d’euros si tous les fumeurs n’arrêtent pas de fumer et si la grande majorité ne s’organise pour n’acheter que des cigarettes détaxées venant des marchés parallèles).

- Hausse du barème de la taxe sur les véhicules de société. (encore un petit bout de compétitivité en moins et quels chômeurs de plus)

- Hausse de l’assiette de la contribution sociale de solidarité des sociétés et contribution additionnelle dans le secteur financier. . (encore un autre petit bout de compétitivité en moins et quels milliers chômeurs de plus suite aux délocalisations)

- Fin de la défiscalisation totale des heures supplémentaires.

- Suppression de l’abattement sur la participation et l’intéressement et réduction de l’abattement sur la CSG et la CRDS de 3 % à 2 %.

 

Mais malgré tout ça et leurs beaux discours, nous seront encore bien loin d’un équilibre budgetaire pour notre pays, tant que tous ces « profiteurs de la Nation » n’auront pas réduit les dépenses de manière sérieuse et efficace, en donnant l’exemple eux même en premier.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article

commentaires