Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 10:28

Et il est vrai que nous pourrions faire le même constat aujourd"hui :

"Quel spectacle profondément affligeant nous offre la France!

Il serait difficile de dire si l’anarchie a passé des idées aux faits ou des faits aux idées, mais il est certain qu’elle a tout envahi.

Le pauvre s’élève contre le riche; le prolétariat contre la propriété; le peuple contre la bourgeoisie; le travail contre le capital; l’agriculture contre l’industrie; la campagne contre la ville; la province contre la capitale; le regnicole contre l’étranger.

"Et les théoriciens surviennent, qui font un système de cet antagonisme. « Il est, disent-ils, le résultat fatal de la nature des choses, c’est-à-dire de la liberté. L’homme s’aime lui-même, et voilà d’où vient tout le mal, car puisqu’il s’aime, il tend vers son propre bien-être, — et il ne le peut trouver que dans le malheur de ses frères. Empêchons donc qu’il n’obéisse à ses tendances; étouffons sa liberté; changeons le cœur humain; substituons un autre mobile à celui que Dieu y a placé; inventons et dirigeons une société artificielle! »

 

Et ça ? :

"C’est ainsi que le réformateur fait briller, aux yeux de ceux qui souffrent, les séduisants tableaux d’une félicité idéale bien propre à dégoûter des rudes nécessités de la vie réelle."

 

Lire en entier  sur http://bastiat2012.fr/quel-spectacle-profondement-affligeant/

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 08:30

Article de Charles Gave, publié le 29/03/2012

La campagne présidentielle étant médiocre et éloignée des réalités, voici un dossier économique préparé par Charles Gave, Président de l’Institut des Libertés, pour que les Français puissent se déterminer en connaissance de cause lors des prochaines élections.

Jamais, et je dis bien jamais, la situation économique de notre pays n’a été aussi critique, sans que nous soyons en guerre. De grands malheurs peuvent venir accabler la France et sa population à échéance relativement rapprochée. J’espérais que l’élection présidentielle serait un moment où la vérité serait dite aux Français, pour qu’ils puissent voter en connaissance de cause.

Il n’en est rien et je n’ai pas le souvenir d’avoir assisté dans aucun pays en quarante ans d’observations à une campagne aussi médiocre et éloignée des réalités, la classe politique et les médias semblant n’avoir qu’un but et un seul : masquer la vérité et ne pas donner au peuple l’information dont il a besoin pour se décider. Il m’a donc paru nécessaire d’informer un public le plus large possible de la réalité de la situation, dans la mesure de mes moyens bien entendu (fort limités, hélas). Je ne suis pas un homme politique, je n’offre pas de solutions

Lire la suite sur http://www.contrepoints.org

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 08:59

Encore les problèmes de pollution ! Alors sur qui on tape ? : les automobilistes ! On oublie que c'est aussi la France qui travaille - - - - des usines automobiles qui tournent encore (mais de moins en moins) depuis le temps que l'on fait tout pour dégouter les Français de rouler et de s'acheter de jolie voitures.

Il faut tout de même rappeler que la norme limite ayant été abaissée, il est donc normal qu'il y ai plus d'alertes, d'autre part, cette année, nous avons un gros déficit de pluie, ce qui explique que les particules soient plus nombreuses dans l'air.

Pour Mme Hidalgo on peut aussi supprimer toutes les autos dans Paris et autres grandes villes ? Pendant qu'on y est dans le délire - - - -

Limiter la vitesse à 90 sur les autoroutes, au prix où ils sont, ça va bien le faire - - - - et 20 km/h en ville, comme ça en 1ère ça polluera encore un peu plus - - - Il ne faut pas oublier que depuis au moins 20 ans, la politique de toutes les grandes villes a été de freiner la circulation dans les grandes villes. Sans jamais tenir compte de tous ceux qui ont absolument besoin de leur auto et qui ne pourront jamais prendre les transports en communs.

Des villes comme Nantes (dans le top 5 de la vitesse de circulation la plus basse) sont devenues des bouchons permanents d'où une pollution nettement accrue dans certains secteurs du centre ville. Et maintenant ? Que feront ils de plus ? supprimer toute la circulation du centre pour reporter les bouchons autour et opprimer encore peu plus ceux qui travaillent en ville, et sont obliger de conserver leur auto ? ? - - - Pour moi qui suis proche de la retraite, et qui roule en scooter, je les plains sincèrement.

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 08:38

« La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration ».

Certes il s’est trouvé des économistes fous pour prétendre que toute dépense publique, même stupide, pouvait servir l’emploi et l’intérêt général. Pour eux, les gaspillages n’existent pas.

Si la France était gérée comme l’Allemagne, elle aurait 150 milliards € de dépenses publiques et 1,5 million de fonctionnaires en moins.

Et les revenus disponibles des Français seraient de 10 % supérieurs.

Etat, Régions, collectivités locales, Sécu, hôpitaux, Union européenne… Gaspillages à tous les étages !

Depuis les Romains, le droit de propriété permet « d’user », de « jouir » et « d’abuser ». Mais, s’agissant du bien d’autrui, la morale exige une gestion sérieuse et prudente.

Or l’argent public, c’est notre argent !

Le nouveau numéro des Dossiers du Contribuable est l’édition 2012 du Livre noir des gaspillages de l’argent public. Il paraîtra le 31 mars prochain.

Il fait suite aux Livre noirs parus en 2010 et 2011.

Lire la suite : http://www.lecri.fr/2012/03/21/les-dossiers-du-contribuable-n%C2%B06-gaspillages-a-tous-les-etages/30288

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 21:35

Dit autrement, il y a 107 pays moins endettés que la France.

Sur les 5 dernières années 500 milliards de plus ! Merci NS - - -

"Les actifs de l'Etat s'élèvent à 550 milliards d'euros et le passif à 1100 milliards. C'est ce qui ressort d'une évaluation provisoire fournie mardi par le ministre du budget, Jean-François Copé, rendue obligatoire par la Lolf, la loi organique relative aux lois de finances. Les actifs de l'Etat comprennent notamment le parc immobilier, les infrastructures et les stocks. Le passif, lui, est essentiellement constitué par la dette et les provisions, mais il ne prend pas en compte les retraites des fonctionnaires. Ce bilan est encore susceptible d'évolutions de l'ordre de plusieurs dizaines de milliards d'euros, à cause des difficultés d'évaluation des actifs militaires et des provisions." (L'Expansion, 2006-11-21).

Lire la suite sur http://cluaran.free.fr/dette.html

 

 

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 21:47

  Lorsque l’on sait que les 10 premières fortunes de France représentent 150.000 emplois en France, que seulement 2,9% de la population française dispose de revenus supérieurs à 4.500 €/mois, que seulement 250.000 foyers fiscaux disposeraient de revenus dépassant les 9.000 €/mois, et surtout que les 200 foyers fiscaux les plus fortunés n’encaissent plus que 0,5% de l’ensemble des revenus contre encore 4% en 1919, l’acharnement égalitariste actuel devrait être pour le moins sensiblement révisé.
Lorsqu’en outre il est possible de montrer que globalement dans l’ensemble des grandes économies développées occidentales, la répartition des revenus suit une tendance similaire quelle que soit la politique de redistribution fiscale choisie, il serait temps que les questions de stigmatisation des hauts patrimoines cessent sur un plan de la stricte politique intérieure… d’autant que parallèlement nos voisins immédiats s’adaptent pour devenir plus attractifs.
Il est temps même dans un contexte de rigueur de ne pas perdre de vue l’impératif de compétitivité fiscale. Il en va aussi de la croissance de demain. Mais ça c’est une notion qui dépasse totalement nos élus, et nos candidats à la présidence - - - Non ?
Le problème est qu’en 30 années, les pertes dues à cette politique du “modèle social” à la française, ont été d’autant plus gonflées que nos gouvernements successifs n’ont jamais su gérer correctement et modérer les dépenses publiques. La démagogie permanente et l’électoralisme ont toujours été les plus forts d’autant que la cour des comptes qui fait un excellent travail, n’a jamais eu de pouvoir de sanction face aux gaspilleurs malhonnêtes.
Et je ne vous dis pas ce qui risque de nous “tomber dessus” prochainement.
Car en période pré électorale, certaines mesures restent cachées sous le manteau, mais une fois élus - - -
Concernant les retraités par exemple : L’imposition des loyers implicites constituerait une révolution pour les millions de Français, généralement issus des fameuses « classes moyennes », qui ont épargné – et emprunté - leur vie durant pour acquérir un logement pour leurs vieux jours.
Nombre d’entre eux se trouveraient dans l’impossibilité de faire face à une imposition qu’ils n’avaient pas prévue.  
C’est une fois de plus l’instabilité fiscale dont la France est championne du monde depuis plus de 30 ans, et qui touche les entreprises comme les individus.
Retraités, méfions nous : La moindre des choses en démocratie serait d’ « annoncer la couleur » en temps utile. Aussi demandons-nous avec insistance aux candidats de se prononcer honnêtement sur leurs intentions sur ce sujet de la fiscalité des retraités.

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 13:21

On oublie trop souvent que les principaux bénéficiaires des énormes dividendes de Total et autres sociétés multinationales du CAC 40, ne sont pas que les riches, mais avant tout des centaines de milliers de petits actionnaires modestes, qui attendent chaque mois le paiement des fruits d'une épargne durement constituée au cours d'une vie de labeur, pour améliorer leur petite retraite.

Pour ces gens là, payer 40 % d'impôts sur leurs petits compléments de retraites est un véritable scandale.

Après ça on s'étonne que de plus en plus de Français, s'en vont au Maroc ou ailleurs au soleil, pour vivre mieux leur retraite !

Nous les retraités du privé, avons déjà des retraites qui sont environ la moitié de celle des fonctionnaires, et pour ceux qui ont eu la chance de pouvoir épargner, ceux qui ont choisi d'investir pour soutenir les grandes sociétés industrielles de notre pays, (au lieu du Livret A qui ne couvre même pas l'inflation, net d'impôts il est vrai),  en espérant avoir quelques dividendes, pour améliorer l'ordinaire, nous nous retrouvons maintenant essorés de 40 % à la sortie  !

Alors je me demande toujours, quand nos dirigeants auront - ils compris que trop d'impôts tuent les recettes, et qu'au 21ème siècle, avec la mondialisation, la fiscalité des pays est aussi concurentielle. Ces dernières années, NS n'a fait que des augmentations de taxes et impôts de toutes sortes, pendant que tout autour, les pays s'appliquent souvent à réduire ou à revoir leur fiscalité, de façon à attirer les investisseurs ou expatriés, ou retraités des pays riches.

Concernant le Maroc, il faut savoir que : "Contrairement à la Suisse, qui se fait un plaisir de rendre public les noms de grandes fortunes ou sportifs français réfugiés chez elle, le Maroc respecte une omerta de bon aloi. Et se refuse à préciser le nombre de retraités français, modestes ou aisés, qui passent leur hiver au soleil d’ Essaouira ou de Marrakech. Tout comme le ministre français de l’ Economie, qui ne publie aucune donnée chiffrée sur les exilés fiscaux du Maroc".

Marrakech est déjà surnomé le 21ème arrondissement de Paris : "De Jacques Chirac à Dominique de Villepin en passant par Nicolas Sarkozy et Philippe Douste-Blazy, de Hubert Védrine à DSK, sans oublier Elisabeth Guigou ou Manuel Valls, c’est toute l’élite politique française, de droite comme de gauche, qui entretient des liens privilégiés avec Mohammed VI, sa cour, ses ministres et ses hommes d’affaires".

Lire la suite sur http://networkedblogs.com/vVt5O

En France, si un jour nous pouvions avoir une fiscalité simple et lisible pour tous, par exemple une flat taxe de 15 % égale et uniforme pour tous, j'imagine la hausse des recettes potentielles, par la consommation redynamisée, par l'arrivée des étrangers, par le retour d'une partie des 500000 Français aisés, (sur les 1.3 millions vivant à l'étranger) partis depuis longtemps, par le développement de notre industrie et la baisse du chômage, etc - - -

Mais ça, aucun candidat n'en parle, tous préfèrent continuer dans l'étatisme forcené qui asphyxie notre pays depuis 30 ans.

C'est bien dommage, et dans 3 ans, quand je prendrais ma retraite, je serais peut être obligé de partir, non pas pour des raisons fiscales car je serai peu imposable, mais pour pouvoir vivre correctement a 2 avec 1500 € par mois ce qui n'est plus possible chez nous.

On verra bien, mais d'ici là je pense que plusieurs dizaines de milliers de Français auront été s'ajouter aux 45000 déjà installés au Maroc.

Essayons d'imaginer un peu si 300000 Français riches ou aisés, revenaient au pays, attirés par un impôt raisonnable à 15 % ? Imaginons si autant de riches étrangers venaient se domicilier chez nous grâce à ce même impôt raisonnable de 15 % ?

Hollande préfèrerait taxer virtuellement à 75 % des riches qui ne seront plus là, au lieu  d'encaisser réellement 15 % de 3000 riches qui gagnent plus d'un million ? Soit par exemple pour 2 millions de revenus : 300000 € d'impôt au lieu de 0 € (d'un impôt virtuel estimé à 1200000€)

Et ça c'est la situation en France depuis 1982, date de création de l'ISF.

Alors continuons ! on a l'air d'aimer ça - - - -

 

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 09:58

Pour essayer de sauver notre pays de la lente descente aux enfers, de l'asphyxie économique que nos dirigeants inconscients ont mis en place, il serait temps d'avoir un candidat qui sache s'entourer des meilleurs conseils en économie et surtout, qui oserait remettre tout à plat pour repartir sur de bonnes bases. Mais qui ?

Les Propositions de l’IREF :

  • Instaurer la Flat Tax (Impôt unique) à 15 %
  • Verser un salaire complet
  • Créer un compte personnel retraite et un compte personnel santé
  • Supprimer les obstacles douaniers, réglementaires et financiers à la libre concurrence
  • Baisser les dépenses publiques et le poids de l’Etat
  • Supprimer la fiscalité « verte »

« Pour la liberté économique et la concurrence fiscale »

Aujourd’hui, les choix économiques et sociaux sont soumis aux seules décisions de l’Etat et ses administrations, et le débat à leur sujet est régulièrement déformé par une grande partie des médias.

Pour s’opposer à cette dérive, L’IREF souhaite influencer le débat économique et politique en rappelant les réalités économiques et fiscales du monde d’aujourd’hui grâce à une analyse argumentée et chiffrée. L’innovation et l’originalité sont les principes qui guident les chercheurs de l’IREF.

L’IREF ne se contente pas de rester au stade de la recherche et de la réflexion. A partir de ses travaux, l’IREF souhaite aussi montrer la voie de la réforme et du changement et agir concrètement en proposant les mesures à prendre.

 

Découvrir l'IREF : http://www.irefeurope.org/

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 09:50

Extrait de l'IREF

Quels que soient les candidats, ils veulent taxer, taxer toujours davantage, et taxer les riches, avec plus de 215 impôts, taxes et contributions diverses et parfois exotiques, notre système est arrivé au "bout du bout".

La solution serait au contraire un impôt à taux unique (flat tax) pour lequel les travaux de l’IREF ont démontré qu’il augmenterait les rentrées fiscales tout en demandant moins d’efforts aux contribuables.

La campagne présidentielle française est en train de devenir une Bourse aux impôts.

C’est à celui qui annonce le plus de nouveaux impôts et la plus belle surenchère !

Il y a quelques jours, François Hollande, le candidat socialiste a annoncé qu’il voulait imposer à 75 % ceux qui ont des revenus annuels supérieurs à 1 million d’euros.

Nicolas Sarkozy vient d’annoncer qu'il créerait un "impôt sur les bénéfices minimum pour les grands groupes" du CAC 40 s'il est élu, et cela pour concourir à la réduction des déficits publics. Il a proposé aussi la création d'un impôt appliqué aux revenus du capital des exilés fiscaux, les forçant à s'acquitter auprès du fisc français de la différence entre l'impôt payé à l'étranger et ce qu'ils auraient eu à verser en France.

Et une taxe sur les géants du Net qui ne manquera pas de créer quelque chômeurs supplémentaires- - -

Les autres candidats ne sont pas en reste : de l’extrême gauche à l’extrême droite, on veut plus d’impôts avec la conviction que c’est là la solution pour sauver l’économie. Jean-Luc Mélenchon, le candidat de l’ancien Parti communiste, voudrait même taxer les plus riches à 100 % de leur revenu ! Dans l’absurdité, on ne peut pas faire mieux.
Ces propositions sont faites comme si on venait de vivre une période de baisse de la pression fiscale. En réalité, les impôts n’ont cessé d’augmenter. Depuis 5 ans, 22 nouvelles hausses d’impôts ont concerné les hauts revenus sans compter celles que l’on prévoit pour 2012 : taxe spéciale sur les hauts revenus, plus-values immobilières, relèvement de la tranche supérieure de l’IR (de 40 % à 41 %) et augmentation des droits de succession pour les tranches les plus hautes (même si les Français du décile supérieur de la distribution des revenus déclarés ont acquitté à eux seuls 74 % du montant total de l’impôt sur le revenu en 2010).
En décembre dernier, les députés ont d’ailleurs approuvé 5 Milliards de hausses d’impôt supplémentaires qui concernent l’impôt sur le revenu, la TVA, les plus-values immobilières et les dividendes. Qui dit mieux ? histoire d'asphyxier encore un peu plus notre écononomie, nos entreprises et donc nos emplois ? - - -
Pour baisser le déficit public, il ne faut pas augmenter les impôts sur les entreprises ou les plus riches. Au contraire, il faudrait les baisser pour augmenter les rentrées fiscales. Notre Institut a calculé qu’avec une « flat tax » à seulement 15 %, il y a davantage de rentrées fiscales. Les recettes budgétaires dans un système avec une flat tax à 15 % sont de 171.6 Milliards d’euros par an contre 146.8 Milliards d’euros dans le système progressif actuel. Un gain pour l’Etat français de 24.8 Milliards d’euros ! Les politiques qui préfèrent jouer à la Bourse aux impôts, le comprendront-ils un jour ?

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 09:42

Mais avec quel candidat ?

La France, malgré ses talents immenses, est inhibée. La France est éreintée par les règlements, le Code du travail, le manque de dispositions favorables à l’entreprise, usée par un État, des collectivités et une Sécurité sociale qui refusent les réformes de fond, quitte à nous plonger dans la récession.

PDF - 503.8 ko
Télécharger les propositions de la Fondation iFRAP pour 2012

L’entreprise et la société civile ne sont plus, dans notre pays et contrairement à l’Allemagne par exemple, au cœur de notre système.

Pour renouer avec la croissance, la France doit à la fois remettre l’entreprise au cœur de ses préoccupations et dépenser nos deniers publics de manière beaucoup plus efficiente. C’est dans cette logique que la Fondation iFRAP, qui évalue les politiques publiques depuis 1985, propose, pour 2012, 21 mesures qui permettraient à la France de renouer avec la création de richesses et la croissance. 21 mesures qui permettraient aussi à nos deux France, la France publique et la France privée, de se réconcilier autour des mêmes règles et d’avoir en commun l’objectif de permettre à notre pays de redéployer ses talents.

21 mesures développées en 5 axes majeurs :

Lire la suite sur http://www.ifrap.org/-Propositions-2012,7-.html

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article