Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 17:38

Extrait de : Le CRI du CONTRIBUABLE

3 députés UMP, Jean-Claude Flory, député de l’Ardèche, Patrick Labaune, député de la Drôme et Patrice Verchère, député du Rhône ont décidé de reverser 10 % de leur indemnité parlementaire de base de 5 514,68 euros bruts.

Les députés s’engagent à envoyer  « un chèque de 520 euros » par mois à une association caritative. Souhaitons aux associations concernées que les 3 députés soient réélus en juin prochain…

En novembre dernier, l’amendement défendu par Lionnel Luca, le député UMP des Alpes-Maritimes visant à réduire de 10% les indemnités des députés en 2012 avait été repoussé à l’Assemblée nationale. Seuls Lionnel Luca et sa collègue UMP de Seine-et-Marne Chantal Brunel avaient voté pour.

Hors l’indemnité parlementaire de base les députés touchent :  les frais de mandat (IRFM) soit 6 412 euros bruts par mois, le crédit collaborateurs (9 138 euros mensuels), l’indemnité de résidence (165,44 euros) ou encore l’indemnité de fonction (1 420,03 euros).

Félicitations, voilà enfin un geste exemplaire de la part des élus ! Depuis des mois je demande ces gestes exemplaires de la part de tous les députés, sénateurs, élus cumulards et tous les hauts fonctionnaires qui sont des milliers à toucher plus de 100000 € par an.
Ceci dit j’aurai préféré que cet argent aille au trésor public plutôt qu’aux associations que nous alimentons déjà largement par nos deniers publics déficitaires je le rappelle.

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 16:28

Il serait peut être plus honnête avec son pays et ses concitoyens que tous les "vieux briscards" de la politique qui ont verrouillé notre démocratie depuis 30 ans - - - 

À seulement 22 ans, Maxime Verner s'apprête à devenir le candidat le plus précoce à l'élection présidentielle. À condition bien sûr d'obtenir les parrainages requis. Principal fait d'armes de ce jeune ambitieux originaire de Bron (Rhône) : avoir obtenu que l'âge minimum d'éligibilité soit abaissé à 18 ans en France (à l'exception du Sénat).

Pour l'heure, ses propositions restent évidemment centrées sur la jeunesse : création d'un guichet unique de l'orientation, suppression du redoublement au collège, défense des étudiants stagiaires;

mais aussi et là c'est plus interessant une refonte totale de la fiscalité des entreprises et des charges sociales - - -

La première mesure consiste à supprimer les charges sociales (patronales et salariales), l’impôt sur les sociétés et la TVA.

En effet, la TVA sociale que propose le gouvernement est déjà dépassée et insuffisante pour relancer la croissance. Cet impôt est injuste et doit être supprimé, ainsi que les charges afférentes aux salaires et l’impôt sur les sociétés qui limitent la compétitivité, l’emploi et le pouvoir d’achat.

Nous devons remettre à plat notre fiscalité et créer une contribution pour la croissance que chaque entreprise, française comme étrangère, paierait sur ses produits vendus uniquement en France, à hauteur de 10 % pour les biens et 18 % pour les services.

J’ai adressé aujourd’hui une lettre au Président de la République pour lui présenter mes propositions, à dix jours du sommet social. Elles nous permettront de renouer avec la compétitivité de nos entreprises et d’atteindre le plein-emploi, tout en revalorisant le pouvoir d’achat de 30 %, et de désendetter notre pays en dix ans.

 

Ce projet a été réalisé avec des économistes, des élus et des citoyens de tous bords politiques. Je le présenterai en avant-première à 12 des jeunes entrepreneurs les plus prometteurs de notre pays, le 10 janvier.

Affaire à suivre http://maximeverner.fr/supprimer-la-tva/

  Il a des idées intéressantes ce jeune :

Voici un aperçu des 12 mesures dans leurs grandes lignes :

1. Supprimer les cotisations sociales assises sur les salaires
2. Supprimer les impôts freinant la compétitivité (IS, TVA)
3. Asseoir une contribution à la croissance sur le CA
4. Installer un impôt individuel unique alignant l’imposition de toutes les sources de revenus
5. Instaurer une taxe « Robin des bois » sur certains transactions financières
6. Mettre en place une plateforme collaborative pour l’investissement dans les TPE/PME
7. Lancer des grands travaux de qualité de vie menés par des demandeurs d’emplois juniors et seniors
8. Repenser le système de subventions aux entreprises
9. Aligner et maintenir les retraites à 60 ans selon le régime de la fonction publique pour tous les citoyens
10. Initier une politique de dépenses publiques responsable
11. Limiter l’écart de salaire dans une organisation à 30 pour 1
12. Nommer au gouvernement un ministre au désendettement

 

 

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 15:32

Déplacements présidentiels, frais de bouche à l’Élysée, effectifs dans les ministères… Le député apparenté PS, René Dosière, pourfendeur des dépenses de l’Élysée et du gouvernement, raconte ses traques dans son livre L’Argent de l’État *

René Dosière, le scrutateur du budget de l'Élysée, récidive. Dans L'Argent de l'État. Un député mène l'enquête*, son dernier livre à paraître jeudi, l'élu apparenté PS déplore de nouveau les dépenses excessives de l'État, des déplacements de Nicolas Sarkozy aux frais de bouche de la présidence et aux effectifs dans les ministères. Un train de vie «monarchique» que le député de l'Aisne a décidé de dénoncer à moins de 100 jours de l'élection présidentielle de mai prochain.

Premier poste de dépenses pointé du doigt: les déplacements de Nicolas Sarkozy, deux à trois plus nombreux que ceux de son prédécesseur, Jacques Chirac. Selon René Dosière, une visite en province coûterait jusqu'à 600.000 euros, dont près de 450.000 uniquement pour les frais de police, pour deux heures passées sur place seulement. Des chiffres qui n'effrayent pas le président sortant puisque le nombre de ses déplacements a évolué de 50 au début du quinquennat à 70 par an. Au total, Nicolas Sarkozy passerait 24 heures par semaine dans un avion.

Les frais de bouche de l'Élysée s'élèvent à «12.000 euros par jour»

L'auteur de L'Argent de l'État dénonce des déplacements parfois liés à la campagne présidentielle et donc payés par le contribuable, alors que le chef de l'État ne s'est pas encore officiellement déclaré candidat. «Depuis quelques temps, Nicolas Sarkozy utilise sa position de président pour faire campagne sans le dire et naturellement sans la faire financer par ses partisans mais simplement par le budget de l'Etat. Ces dépenses-là ne figureront pas dans son compte de campagne», explique René Dosière, cité par RMC.fr.

À coup d'interventions à l'Assemblée et surtout de questions écrites très précises aux ministères, tenus de lui répondre, le parlementaire raconte dans son livre chacune de ses traques. Il a ainsi mis «quatre ans» à obtenir le coût exact d'une des garden-parties de l'Élysée. Celle de 2008 aurait coûté la bagatelle de 475.523 euros pour 7.050 invités. Signe de son influence, l'Élysée a supprimé en 2010, officiellement pour cause de crise, cette traditionnelle cérémonie du 14 juillet. René Dosière a par ailleurs levé le voile sur le prix des frais de bouche pour l'ensemble du 55, rue du Faubourg Saint-Honoré: 12.000 euros par jour, dimanche inclus.

Un ministre coûte 17 millions d'euros par an

Parallèlement, il a constaté une chute de plus de 47% des aides «aux plus démunis» délivrées par l'Élysée entre 2006 et 2008, selon Europe1.fr. Ce «service social» de la présidence de la République permet aux personnes dans le besoin d'écrire au chef de l'État. Après une enquête des services sociaux départementaux, l'Élysée peut accorder «une aide exceptionnelle de 200 ou 300 euros» selon René Dosière. Si en 2006, ces aides s'élevaient à 298.055 euros, elles n'étaient plus que de 141.069 euros en 2008 et de 164.884 euros en 2010. Alors que c'est surtout la première dame qui s'occupe de ce service, le député explique que «sous Bernadette Chirac, cette cellule était très développée», avec sept personnes, contre cinq aujourd'hui.

Après la présidence, René Dosière s'attaque aux ministères. «Alors qu'on demande aux Français de se serrer la ceinture, les cabinets ministériels s'offrent des augmentations faramineuses. Le gouvernement ne connaît pas la crise», écrit le pourfendeur des dépenses de l'État dans son chapitre consacré au «maquis des cabinets ministériels». Prenant l'exemple de Xavier Darcos lors d'une conférence de presse mardi matin, il a déclaré que celui-ci avait pris l'avion 158 fois en 174 jours, au cours de ses six derniers mois au ministère de l'Éducation (janvier-juin 2009), selon les chiffres transmis par cette administration. Il s'est également amusé à calculer le «coût» d'un ministre, personnel et locaux compris: 17 millions d'euros pour un an.

Infatigable, René Dosière continue chaque jour de récolter des informations sur le train de vie de l'État. Depuis la mise sous presse de son livre, il a ainsi appris que «les plus gros salaires au cabinet de la Défense avaient encore augmenté de 24 % en 2011 et ceux du ministère des Affaires européennes de 55 %**».

* L'Argent de l'État. Un député mène l'enquête, Le Seuil, 285 p., 19,50 euros

** Le ministère des Affaires européennes n'était qu'un secrétariat d'État jusqu'au dernier remaniement.

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 14:37

Merci Mr SARKOZY ! Moi qui travaille depuis 40 ans et qui a épargné petit à petit pour améliorer ce qui sera ma future retraite ! ! Ainsi jusqu'à ma mort vous me racketterez de 40 % de mes compléments de retraite - - -

Contrairement à ce que vous faites dire par tous les médias complices de la désinformation, il n'y a pas que les riches qui ont des placements patrimoniaux ! Des centaines de milliers de Français moyens ont vraiment l'impression d'être tondus à blanc, eux aussi.

Avec votre politique si mauvaise vous allez faire fuir encore plus de gens aisés de notre pays, encore plus que lorsque la gauche était au pouvoir !

Extrait de la Tribune :

La France, le pays qui taxe l'épargne au taux record de 40% :

Avec la hausse de deux points de la CSG sur les revenus financiers, Nicolas Sarkozy porte au niveau record de 39,5% la taxation de l'épargne. Soit onze points de mieux en cinq ans... De quoi faire fuir les capitaux et dissuader les Français de financer l'économie. Retour critique sur les annonces fiscales du président-candidat.

Jamais l'épargnant n'aura subi une telle curée. C'est donc sous Nicolas Sarkozy et une majorité de droite que la taxation des revenus financiers aura le plus fortement augmenté au cours de notre histoire, subissant un choc fiscal sans précédent, même quand la gauche était au pouvoir.

Et pendant ce temps là : «les plus gros salaires au cabinet de la Défense avaient encore augmenté de 24 % en 2011 et ceux du ministère des Affaires européennes de 55 %».

On voit bien là à quel point notre démocratie est malade. Ces gens là se comportent comme des oligarques qui ne pensent qu'à conserver leurs postes le plus longtemps possible en continuant à "s'engraisser" sur notre argent public. A VOMIR ! - - -  

Voir l'article en entier sur la Tribune : http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/

 

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 17:10

Et voilà, comme on pouvait s'y attendre Mr SARKOZY a parlé hier soir avec sa façon bien à lui de nier les évidences et d'enfumer l'auditoire.

Que peut-on retenir principalement ?

Des augmentations de taxes et impôts de toutes sortes ! Tout ça en se référant de l'Allemagne qui elle est à 44 % de prélèvements alors que nous étions déjà à 56 % avant les prochaines augmentations !

Et ensuite on s'étonne que l'Allemagne va bien, et que notre pays est tout essoufflé, complètmeent asphyxié sous le poids des charges et impôts.

Et pendant ce temps là, on voit que tous les priviligiés ne participent quasiment pas à l'effort général !

Les dépenses de l'état ne sont réduites que dans des proportions minimes, comme toujours depuis 30 ans, aucuns des élus de l'assemblée, du Sénat, aucun des hauts fonctionnaires des ministères et du gouvernement ne feront un effort symbolique de réduction de leurs traitements. Quand on voit les revenus de tous les élus cumulards qui profitent bien du gateau, mais qui en plus dépensent toujours plus sans retenues et sans aucun respect pour le petit peuple qui rame de plus en plus.

Pour les retraites, par exemple, toujours les mêmes écarts ENORMES sur l'age de départ, (moi au contraire j'ai été rallongé de 2 ans depuis 2008 !) mais aussi sur les pensions qui pour les fonctionnaires sont calculées sur leur 6 derniers mois (pendant lesquels ils montent tous en grade, histoire de profiter encore un peu mieux), avec des retraites du double des notres, et encore pire bientot puisque la CSG va augmenter de 2 % ! Pour des gens qui ont travaillé depuis 40 ans et qui ont toujours épargné petit à petit pour améliorer leur retraite, et qui maintenant et jusqu'à leur mort se feront racketter lamentablement de près de 15 % de rendements qui sont déjà très faibles !

NON Messieurs les politiques ce ne sont pas que les riches qui ont des placements financiers ! Des centaines de milliers comme moi, bien loin d'être riches avaient mis de coté pour se préparer des jours meilleurs. Alors MERCI du résultat ! Nous sommes totalement écoeurés et le mot est faible.

Que va t-il se passer ? C'est d'ailleurs déjà commencé, depuis le début de l'année des milliers de Français retraités (même pas riches!) préfèrent quitter leur pays pour aller continuer à vivre confortablement, sans se faire spolier chaque année d'une partie de leur patrimoine pour payer des taxes et impôts de toutes sortes pour entretenir tous ceux qui se gavent sur le "mamouth" !

Alor son verra bien à la fin du premier tour quels seront les deux finalistes.

Tel que c'est parti, je miserai sur Hollande et MLP. On verra bien, mais de toutes façons je souhaite que la sanction soit exemplaire ! car nous avions voté pour Sarkozy qui nous a bien enfumé de mensonges et dont le bilan est déplorable.

Si ce Monsieur avait un peu d'honnêteté profonde, envers son pays et ses concitoyens, il devrait retirer sa candidature et pousser par exemple FILLON qui aurait toutes ses chances.

Au contraire Sarko préfèrera s'acharner contre vents et marées jusqu'au bout pour laisser son pays au PS, dont on peut se souvenir du bilan des années 80 et des problèmes que nous supportons encore en 2012 par les 35 heures et aussi par l'ISF qui a fait fuir la grande majorité des riches de notre pays, ceux qui faisaient le gros de la recette, qui qui à force de se faire "raser à blanc" on préféré partir.

Allez on verra bien la suite - - - BON COURAGE a tous !

 

 

 

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 11:43

Drapeau-FrancaisMr Sarkozy ferait bien d'avoir un peu plus de lucidité que nos députés actuelleme­nt (qui nous pondent des lois inutiles ou anti démocratiq­ues, comme l'enterrement du rapport Perruchot et celle de la négation où 50 députés étaient présents; voire carrément nulles (comme la Leonard, pour les locations de + de 3 mois sur les campings))­.

L'échec étant quasiment inévitable­, après une fin de mandat catastrophique, il ferait bien, pour les millions de Français qui croient encore aux valeurs de la droite, de retirer sa candidatur­e et de soutenir Fillon.

Au moins ce serait une belle preuve que parfois les politiques pensent plus à leur pays quà leur carrière - - - -

Quand je pense que l'on risque d'avoir en vainqueurs au 1er tour,Hollande et Marine LP, tout ça parce que Mr Sarkozy ne voudra pas admettre que sa mandature a tellement déçu tous ses anciens supporters que nous préfèrerons voter la sanction.

En l'absence de la reconnaissance du vote blanc, de nombreux Français et pas seulement les ouvriers, comme on essaie de nous le faire entendre, de très nombreux électeurs opteront pour ce vote de défiance, qui à lui seul fera remonter leur mécontentement face à ces politiciens qui depuis 30 ans on démontré leur incompétence.




Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 15:58

Mais à terme ça fera de belles casseroles au derrière - - -

Extrait de http://www.mecanopolis.org/

On parle beaucoup de conflits d’intérêts dans la vie politique ces derniers temps. Des amitiés de Nicolas Sarkozy avec le milieu de la finance et des médias, de l’affaire Woerth-Bettencourt aux récentes révélations du livre de Martin Hirsch, mais les journalistes « officiels » oublient aussi d’autres évidences.

Alors que le déficit prévisionnel de la Sécurité Sociale a été annoncé cette semaine et qu’une diminution des remboursements est d’ores et déjà au programme, il est temps de se pencher sur le secteur de la santé, de comprendre son fonctionnement, et surtout d’en connaître les acteurs.

Le Pôle Emploi, né de la fusion de l’ANPE et de l’ASSEDIC sur une idée de Nicolas Sarkozy, compte 50.000 employés. La Sécurité Sociale, comprenant l’Assurance Maladie, l’Assurance Vieillesse et les URSSAF compte 120.000 employés. Ces deux organismes ont été concernés par une réforme récente concernant les Complémentaires Santé. Ainsi, depuis le 1er janvier 2009, 170.000 employés ont été contraints de résilier leurs contrats avec leurs mutuelles pour adhérer à une « mutuelle employeur obligatoire ». Ceux qui ont des enfants ont également été obligés d’inscrire ces derniers sur le nouveau contrat (sauf s’ils étaient déjà ayant-droits sur le compte du conjoint via une mutuelle employeur obligatoire). On peut appeler ça du passage en force. C’est une conséquence de la loi Fillon de 2003.

Ce qui est encore plus étonnant, c’est de constater que c’est le même organisme qui a remporté les deux marchés. Je ne connais pas les modalités des appels d’offre mais je m’étonne de voir que c’est le groupe Malakoff-Médéric qui a raflé la mise, obtenant d’un coup, d’un seul, 170.000 adhérents supplémentaires, sans compter les ayant-droits. Ajoutez à cela les 800.000 salariés CHR (café-hôtellerie-restauration) qui rentreront dans le dispositif en janvier 2011… c’est encore Malakoff Médéric qui a emporté le marché. Revenons donc sur l’histoire de cette compagnie d’assurance et de prévoyance pour comprendre un peu mieux les enjeux.

Pour vous donner une idée du poids de Malakoff-Médéric sur le marché français, c’est le n°1 des groupes paritaires de protection sociale, n°2 de la retrait e complémentaire et n°3 en santé collective (classement Argus de l’Assurance). Le groupe est né de la fusion de Malakoff et Médéric (d’où son nom) le 30 juin 2008, soit 6 mois avant la mise en place du dispositif « mutuelle obligatoire employeur » pour la Sécurité Sociale et le Pôle Emploi. Ainsi, dès le 1er Juillet, le président de Médéric cède sa place pour laisser seul au commande du groupe, le président de Malakoff : un certain Guillaume Sarkozy. Ce dernier est loin d’être un inconnu : au Medef de 2000 à 2006, il a aussi été le vice-président de la CNAM de 2004 à 2005. Guillaume Sarkozy, comme son nom l’indique, est le frère de Nicolas.

Puisque j’évoque la fratrie Sarkozy, intéressons-nous maintenant au troisième larron : François Sarkozy. Pédiatre de formation, François a abandonné la pratique de la médecine pour se consacrer à l’industrie pharmaceutique (principalement orientée vers la gériatrie) depuis 2001. Ainsi, il siège au conseil de surveillance de Bio Alliance Pharma et est devenu le président d’AEC Partners dont une des missions est le conseil aux fonds d’investissement.

Par ailleurs, François Sarkozy a également lancé une chaîne de télévision spécialisée dans la santé sur internet… financée par le laboratoire Sanofi. Ajoutons à cela ses relations avec le groupe Paris Biotech Santé, l’un des protagonistes de l’affaire de l’Arche de Zoé, et on l’aura compris, l’homme a tissé sa toile : il fait partie aujourd’hui des puissants lobbyistes de l’industrie pharmaceutique. D’ailleurs le grand plan Alzheimer lancé par le gouvernement est un joli cadeau de quelques centaines de millions d’euros, une aubaine pour le secteur dont il défend les intérêts.

Et maintenant la cerise sur le gâteau, celui dont on ne parle jamais, le cerveau, l’éminence grise : Olivier Sarkozy (demi-frère de Nicolas Sarkozy), qui copilote depuis avril 2008 l’activité mondiale de services financiers de Carlyle Group (), probablement celui qui tire les ficelles. Le Groupe Carlyle est une société d’investissement américaine fondée en 1987. Basé à Washington D.C., il est présent dans de nombreux domaines d’activités, comme l’aéronautique, la défense, l’industrie automobile et des transports, l’énergie, les télécommunications et les médias. Ses investissements sont essentiellement situés en Amérique du Nord, en Europe et en Asie du Sud-Est. Le groupe possède 89,3 milliards de dollars de capitaux propres et il emploie plus de 515 professionnels de l’investissement dans 21 pays. Les différentes entreprises de son portefeuille emploient, quant à elles, plus de 286 000 personnes dans le monde et Carlyle a environ 1 100 investisseurs répartis dans 31 pays à travers le monde.

Pour rappel, le groupe Carlyle a ou a eu parmi ses membres actifs l’ancien Premier ministre britannique John Major, James Baker, ancien secrétaire d’État américain, George Bush père, ancien directeur de la CIA et ancien président des États-Unis, Frank Carlucci, ancien directeur de la CIA et secrétaire à la Défense américain, Karl Otto Pöhl, ex-président de la Bundesbank, la famille Ben-Laden et plusieurs chef d’État et de gouvernement.

Le groupe Carlyle n’est pas coté en Bourse, et n’est donc non tenu de communiquer à la Securities and Exchange Commission (la commission américaine chargée de veiller à la régularité des opérations boursières) le nom des associés, des actionnaires, pas plus que le nombre de leurs parts respectives.

4 frères : Le cerveau qui copilote l’activité mondiale des services financiers d’une multinationale tentaculaire, l’un en charge de l’exécutif de la France, notre Président, l’un à la tête d’un des plus gros groupe d’assurance santé et le dernier qui sert les intérêts des laboratoires. Si ça ne s’appelle pas un conflit d’intérêt, je me demande ce que c’est… Pourtant les médias en parlent peu et préfèrent s’étendre sur les amis milliardaires de Nicolas Sarkozy. On peut légitimement nourrir des inquiétudes sur l’avenir de notre pays. Les réformes engagées depuis 2004 ne font que confirmer sa détérioration et l’on peut prédire le démantèlement de toutes nos structures sociales et services publiques d’ici quelques années.

Publié sur Mecanopolis le 28 octobre 2010

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 18:41
29 milliards d’euros d’excédent ! :
Tel est le bilan de la protection sociale outre-Rhin, là où la France cumule un déficit de 18 milliards d’euros. 774 milliards de recettes sociales et 745 milliards de dépenses sociales en Allemagne, des chiffres qui font rêver quand on a en France 606 milliards de recettes et 624 de dépenses. Les recettes en France sont proportionnellement plus élevées qu’en Allemagne, comment ces surcoûts se répartissent-ils ? Trois sources principales de financement sont utilisées pour équilibrer les comptes de la protection sociale : les cotisations salariales, les cotisations patronales et les contributions publiques, principalement composées d’impôts dédiés à la protection sociale.

La France, championne des cotisations patronales,

Les cotisations patronales sont deux points de PIB plus élevées en France qu’en Allemagne. Regarder les cotisations patronales au niveau européen permet de constater à quel point le montant des cotisations patronales (en points de PIB) françaises est important par rapport aux autres pays européens.

Les Allemands sont passés de 12,6 à 11,2% tandis que les Français sont passés de 15 à 14% de cotisations patronales par rapport au PIB. Il n’y a pas eu de baisse relative du coût du travail dans l’un ou l’autre des pays. L’Allemagne se situe dans une part de cotisations patronales similaire à celle de l’ensemble des pays de l’Union Européenne (hormis le Danemark qui a choisi de financer son modèle social par l’impôt). Une convergence avec l’Allemagne dans ce domaine reviendrait pratiquement à une convergence européenne.

Cependant, en reprenant les données microscopiques, 15 points de différence de cotisations entre la France et l’Allemagne débouchent sur 3 points de PIB de différence. D’où provient la différence ? Elle est partiellement expliquée par les allégements de charges sur les bas salaires plus importants qu’en Allemagne. Mais, il peut être aussi expliqué par le fait que les cotisations maladie et famille des agents publics sont moins élevées que les cotisations du régime général (notamment pour la part employeur). Le manque à gagner pour les caisses sociales a été évalué à 6 milliards d’euros par an dans le Rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques de la Cour des comptes [1].

 

Lire la suite sur http://www.ifrap.org/Comparaison-des-cotisations-sociales-France-Allemagne,12489.html

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 12:08

Cette enquête semble nous prouver que certains députés, sont de véritables profiteurs de notre argent.

En France nous avons déjà un nombre de députés qui est environ 1/3 trop élevé, mais en plus, certains (comme Montebourg ou Emmanuelli par exemples) se permettent de ne faire que de temps en temps, acte de présence.

Découvrez toute l'étude sur :   http://www.nosdeputes.fr/synthese

 

De toutes façons, notre pays avec plus de 601000 élus (soit un pour 108 habitants, tout de même !) est englué dans un système oligarchique, ou les dénis de démocratie et la corruption prolifèrent. Il faudra bien que ça change un jour - - -

 

Notre démocratie en prend encore un  coup dans la tête !!

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 14:30

Il faudra aussi peut être interdire aux belles femmes de se promener en ville dans des tenues trop légères en été ? ? Ca détourne l'attention des automobilistes mâles - - -

Je pense aussi qu'il serait indispensable d'interdire au chauffeur de discuter avec ses passagers ! - - - Surtout quand ce sont des "vieilles bonnes femmes" entre elles. D'ailleurs je suis étonné que Madame PERRICHON ne l'aie pas déjà demandé ?

Je vous engage à lire tous les commentaires qui suivent cet article du Figaro, c'est savoureux et ça reflète bien l'avis général des 40 millions d'automobilistes !

Encore un petit effort et je pense qu'il serait peut être judicieux de rétablir la peine de mort pour les grosses infractions routières Non ??

Ras le bol général ! Bravo la machine à perdre est à présent bien lancée ! Je pense que nous serons très nombreux à appliquer le VOTE SANCTION dans quelques mois ! Et Sarko avec toutes ces dernières inventions, ne sera même pas au deuxième tour ! Difficile de faire plus nul - - - 

 

Par contre je ne vois toujours rien venir pour les gens agés, qui devraient à partir de 60 ans, être obligés d'aller faire une heure d'auto école tous les ans, afin de se maintenir à niveau et de faire valider leur capacité à conduire encore. (moi j'ai fait une heure avec mon fils quand il passait son permis et j'ai trouvé que c'était instructif de se remettre à niveau sur certains points)


Il est temps de se serrer les coudes ! Soutenons tous les organismes qui nous représentent. Les automobilistes n'ont jamais été solidaires comme le sont les motards ! Il est temps de faire front à ces abus.

http://www.facebook.com/groups/liguededefensedesconducteurs/

http://blog.40millionsdautomobilistes.com

http://www.ffmc.asso.fr/

http://www.liguedesconducteurs.org

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article