Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Une vision acerbe mais réaliste de notre pays : Abraham LINCOLN déclarait en 1860 : - Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort » - Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur. - Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes. - Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche. - - - etc
  • Contact

Recherche

1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 16:58

La question de l’accès et de la réutilisation commerciale des données publiques en France comme dans le monde représente aujourd’hui un enjeu crucial. Il s’agit de permettre au citoyen comme au professionnel d’obtenir l’accès le plus large aux informations produites par les administrations.

 - - - la France paraît, en matière de liberté d’accès à l’information publique, pour le moment étrangement à la traîne. La loi de 1978 relative à l’accès aux documents administratifs semble avoir particulièrement vieilli en raison de la multiplication des exceptions qui la minent. - - -

En Suède, pays qui possède le plus vieux droit d’accès aux documents administratifs (1766), il n’existe pas comme en France, de secret relatif aux délibérations du gouvernement. La correspondance officielle du Premier ministre est librement consultable, ainsi que ses dépenses et sa rémunération. Les personnes travaillant dans la sphère publique disposent de la liberté d’expression et de la liberté de publication. Le délai moyen de réponse pour la communication d’une donnée ou d’un document est généralement de 2 jours. En cas de refus, le citoyen pourra saisir l’Ombudsman du Parlement. - - - 

- - - Autant de questions qui restent pour le moment sans réponse, pas pour longtemps. La révolution des données publiques viendra sans tarder - que l’administration le veuille ou non - de la légitime soif citoyenne de transparence aiguisée par Internet.

Lire la suite sur

http://www.ifrap.org/Les-Echos-Donnees-publiques-l-omerta-francaise,12135.html

 




Partager cet article

Published by Satelmarc - dans Economie
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 16:51

L'IREF et l'Institut Thomas More font quatre propositions pour une vraie réforme fiscale :

1. Baisser les dépenses publiques de 150 Milliards d'euros en 5 ans

2. Une (très) faible augmentation de la TVA

3. Supprimer la plupart des niches fiscales

4. Instaurer un taux d'impôt sur le revenu à 15 % et à 25 % pour les sociétés

Pour plus de détails, consulter le document joint.

Voir en détails sur  http://www.irefeurope.org/sites/default/files/Propositions%20reforme%20fiscale%20IREF-ITM-Mai2011_0.pdf

Partager cet article

Published by Satelmarc - dans Social
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 14:17

Qu'est ce qu'un salaire trop élevé ? La nouvelle définition serait elle par exemple ? :

"un salaire trop élevé est celui qui rend jaloux le politicien, le nostalgique du programme commun, le syndicaliste déçu par la chute du marxisme et l'envieux compulsif, et plus généralement tout électeur potentiel".

Excellent article de Vincent BENARD à lire sur 

http://www.objectifeco.com/spip.php?page=article&id_article=2021

Partager cet article

Published by Satelmarc - dans Social
commenter cet article
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 17:47

Depuis la nuit des temps, les peuples ont utilisé la démocratie directe, mais au fils des siècles, celle-ci a souvent été modifiée de manière subtile pour une démocratie parlementaire, qui comme en notre pays est totalement bridée par une oligarchie des fonctionnaires puisque les 60 % des parlementaires sont issus de la fonction publique et que de nombreuses institutions sont dirigées pas les syndicats.

La démocratie directe est un régime politique dans lequel les citoyens exercent directement le pouvoir. C’est la pratique courante du débat et de la décision collective au sein d'un groupe humain réuni en assemblée. Les choix qui engagent l'ensemble de la communauté y sont faits en toute transparence et sans médiation hiérarchique, montrant que ce système qui caractérise les États démocratiques modernes apparus depuis le XVIIIe siècle présente de nombreux défauts et qu'en réalité le peuple souverain y est dépossédé de son pouvoir.

La démocratie directe apparaît alors comme une alternative aux systèmes existants.

Aujourd’hui les choses évoluent grâce aux moyens fournis par internet. (les forums politiques et de tous les grands médias entre autres)

Si l’on examine l’exemple le plus récent, des décisions gouvernementales arbitraires pour augmenter la répression routière contre les délinquants de la route au détriment de près de 40 millions d’utilisateurs de véhicules immatriculés. Un courant populaire s’est créé spontanément, qui a été ensuite rejoint par environ 80 députés qui sont ensuite intervenus à l’assemblée pour faire remonter toutes les idées défendues dans les forums.

Devant l’ampleur des déficits publics, qu’ils soient Nationaux, Régionaux ou locaux, devant les gaspillages constatés chaque jour ou les dépenses inconsidérées des élus, et devant l’incapacité de la cour des comptes à pouvoir sanctionner ceux qui fautent, il est temps de doter notre pays d’un outil qui permettra de limiter tous les abus de pouvoir générés par des oligarchies des élus et de la fonction publique.

Mal connue en France, la démocratie directe est appliquée dans plusieurs pays étrangers, dont la Suisse et les États-Unis depuis plus d’un siècle. Son outil principal : les référendums déclenchés par des pétitions populaires (à ne pas confondre avec le référendum plébiscite déclenché par le chef de l’État ou le gouvernement). Elle donne la parole au peuple.

2012 se rapproche, et déjà des débats ont eu lieu. Alain Laurent, philosophe, directeur de collection aux Belles Lettes déclarait dernièrement, qu’il la juge préférable à la démocratie représentative actuelle, qui favorise la toute-puissance des oligarchies, le philosophe pense que la démocratie directe doit être conditionnée au respect des droits de propriété et des libertés individuelles, sans quoi elle risque de basculer dans la tyrannie de la majorité et le totalitarisme.

Dans l’état actuel de l’opinion publique, Alain Laurent craint donc que la démocratie directe puisse permettre un accroissement de la fiscalité, notamment celle portant sur ceux que les hommes politiques et les médias qualifient de « riches ».

Yvan Blot a pu lui rétorquer qu’en Suisse, pays-phare de la démocratie directe, cette dernière ne peut pas empiéter sur les droits de propriété. Et même lorsque la question est posée, comme en novembre dernier avec le référendum prévoyant un taux minimum pour la tranche supérieure de l’impôt sur le revenu, les électeurs suisses se sont prononcés contre, à rebours du souhait de leurs élites - - - etc  « La démocratie directe pour limiter les impôts » par Alain Dumait

« Là où la démocratie directe en matière de finances publiques existe (en Suisse et aux Etats-Unis) les dépenses  publiques et les impôts sont limités, par la volonté du peuple. Là ou la démocratie directe en matière de finances publiques n’existe pas, la sphère publique se dilate, sous l’effet de l’action d’une oligarchie, qui prend le peuple en otage. »  Lire la suite http://www.lecri.fr/2011/01/01/la-democratie-directe-pour-limiter-les-impots/21021  

Quand aurons nous un candidat prêt à réformer la constitution ?

Partager cet article

Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 09:12

Excellent analyse de Vincent BENARD sur Objectif Eco :

Il n'est plus possible d'essayer de cacher la crise européenne sous le tapis : la situation des dettes souveraines de la Grèce est désespérée, et celle de l'Irlande et du Portugal ne vaut guère mieux. Et certains acteurs de marché deviennent nerveux à l'évocation de l'Espagne et de l'Italie. Que devrait décider l'Europe lors de son tout prochain sommet, pour se sortir de ce bourbier ?

Lire la suite sur  http://www.objectifeco.com/spip.php?page=article&id_article=1988

Partager cet article

Published by Satelmarc - dans Economie
commenter cet article
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 14:36

 

Quoique l'on dise, quoique l'on fasse en terme de répression routière à outrance, il y aura toujours des "fous" ou des "trop nuls" pour générer des accidents mortels, faucher des piétons ou perdre le contrôle de leur véhicule en pleine ligne droite - - -
Ce que je reproche, c'est de faire une généralité de cas particuliers et de toujours se sentir le besoin de légiférer dans l'urgence par compassion.
Il est malhonnête de la part du gouvernement et des médias, de laisser croire au grand public qu'il puisse y avoir un jour zéro mort sur les routes avec près de 40 millions de véhicules immatriculés et plus de 20 millions de vélos !
Les rubriques faits divers seront toujours alimentées par les accidents de la route, les crimes, les vols, les viols, etc - - -
Alors on voit bien que la répression routière excessive a ses limites, et quand je vois que pour combattre l'infime pourcentage des délinquants de la route, on va faire subir tout ceci à la grande majorité des 40 millions de conducteurs qui comme moi avec 11 points, sur leur permis de 40 ans et dont le dernier accrochage remontant à 1984.
Tous ces bons conducteurs raisonnables, qui ne sont pas des "tueurs" ils roulent, ils travaillent et font tourner la machine économique en sachant parfaitement réguler leur vitesse en fonction des éléments extérieurs.
Sinon on peut aussi imaginer de supprimer tous les véhicules rapides et revenir aux chars à boeufs ! !
Ras le Bol !! Moi en 2007 je n'ai pas voté pour avoir ça ! !  Contre cette dictature routière, et la pensée unique de Mme Perrichon, 40 millions de Français concernés, appliqueront démocratiquement leurs sanctions par le vote en 2012.

 

 
Avec près de 40 millions d'engins roulant motorisés, (je crois), plus 20 millions de vélos, considérant l'état du réseau routier, du prix dissuasif des autoroutes limités à 130 km/h et si souvent à 110 ou 90, avec l'endormissement permanent provoqué par des limitations inadaptées aux véhicules actuels, avec le nombre de vieillards qui conduisent sans jamais avoir refait une mise à niveau (on devrait imposer 1 h d'auto école par an pour valider une "capacité" à conduire au delà de 65 ans), avec la formation en auto école qui n’a jamais appris aux débutants à gérer les situations difficiles, mais surtout à avoir peur au volant, avec tous ces éléments, le chiffre de 4000 morts sur nos routes est déjà une sorte d'exploit.
Bravo et merci à tous pour les 70000 signatures collectées ! Il ne manque que 30 000 signatures pour arriver à 100 000 et montrer au gouvernement que les conducteurs se mobilisent en masse!
S'il vous plait, continuer à diffuser la pétition le plus possible :
http://www.liguedesconducteurs.org/mobilisation.html?ctc=00941343&ca=TEST
Et aussi pensez à la grande manifestation du 18 Juin organisée par la FFMC dans toutes les grandes villes de France et pour tous les véhicules :  http://www.ffmc.asso.fr/spip.php?article2107

On compte sur vous ! Merci d'avance.

Partager cet article

Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 10:47

En accord avec l’association « Contribuables Associés » avec environ 150 000 adhérents,( http://www.contribuables.org/ )sur la plupart des points, nous les Libéraux Réformateurs Démocrates nous demandons des engagements clairs et précis pour pouvoir déterminer notre vote en 2012.  

1/ Promouvoir la démocratie directe, comme en Suisse, en Italie en Allemagne et aux Etats Unis. (moins de 1 % de la population doit pouvoir déclencher un référendum au lieu des 10 % requis en notre pays, ce qui bloque tout).

2/ Modifier la constitution pour instituer l’interdiction de voter tout budget déficitaire. (Niveau Local, Régional,  National)

3/ Réduire le nombre des élus, leurs privilèges et leurs avantages divers. (618384 élus en France !  On croit rêver ! 4,5 fois plus qu’aux US, et est ce que nos administrations fonctionnent 4,5 fois mieux ? ? Je ne pense pas)

4/ Baisser le nombre des fonctionnaires pour l’amener au niveau moyen des autres pays Européens. (au moins 1/3 en trop soit environ 2 millions ! !)

5/ Supprimer les subventions aux associations et aux entreprises. (Au lieu de redistribuer des subventions sans arrêt, plutôt baisser les impôts, les taxes et les charges sociales, ce sera a la fois plus simple et nettement plus efficace pour lutter contre le chômage et générer de nouvelles créations

6/ Baisser la fiscalité des entreprises en baissant l’IS à 20 % sous réserve que ces entreprises distribuent au minimum 10 % des bénéfices aux salariés et 40 % en investissements pour le développement et la modernisation de l’outil de travail. Les 50 % restant allant aux dividendes.

7/ Mettre les fonctionnaires à égalités sur tous les concitoyens pour les retraites, abolir leurs privilèges (pour certains)

8/ Prendre en compte les votes blancs (qui représentent quelque chose en démocratie, et qui permettent aux concitoyens de s'exprimer d’une certaine façon)

9/ Remettre toutes les élections (sauf la présidentielle) à la proportionnelle. (là encore pour avoir une réelle gouvernance démocratique, de fait qui sera appuyée par les référendums d'initiatives populaires dans nos villes et nos régions, les départements devant être supprimés)

10/ Supprimer le financement public des syndicats qui ne devraient vivre que sur des cotisations d'adhérents.

11/ Réformer le permis de conduire avec un complément pendant la période probatoire, d'un réel apprentissage de la conduite "tout temps" et avec en plus une obligation : A partir de 60 ans, obliger les conducteurs à passer 1 heure chaque année dans une auto école, afin de valider leur aptitude à conduire.

En Europe des pays se sont déjà déclarés en faillite, d’autres ont engagé des réformes visant à réduire les dépenses publiques de manière forte et urgente.

Partager cet article

Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 10:44

Ras le Bol !! Moi en 2007 je n'ai pas voté pour avoir ça ! ! Comme de nombreux Français nous appliquerons la sanction en 2012.
Délit de grande vitesse, sanctions aggravées en cas de conduite en état d'ivresse ou d'usage du téléphone au volant. Le gouvernement a annoncé ce mercredi une nouvelle série de mesures pour lutter contre l'insécurité routière et enrayer l'augmentation de la mortalité observée ces deniers mois. Pour l'avocat spécialisé dans la défense des droits des automobilistes, Éric de Caumont, le gouvernement fait fausse route.
Lire la suite http://www.atlantico.fr/decryptage/insecurite-routiere-mesures-repression-prevention-morts-routes-96312.html

De toutes façons, il est quasiment malhonnête de la part du gouvernement et des médias, de laisser croire au grand public qu'il puisse y avoir un jour zéro mort sur les routes.
Avec près de 30 millions d'engins roulant (je crois), et considérant l'état du réseau routier, du prix dissuasif des autoroutes limités à 130 km/h et si souvent à 110 ou 90, avec l'endormissement permanent provoqué par des limitations inadaptées aux véhicules actuels, avec le nombre de vieillards qui conduisent sans jamais avoir refait une mise à niveau (on devrait imposer 1 h d'auto école par an pour valider une "capacité" à conduire au delà de 65 ans), avec tous ces éléments, il chiffre de 4000 morts sur nos routes est déjà une sorte d'exploit.
Merci de signer cette pétition contre les excès de la répression routière : http://www.40millionsdautomobilistes.com/Data/Dossiers/securite-routiere/179/828.asp

Partager cet article

Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 14:07

Mais de quoi s’agit – il ? Nous détenons en France le record du monde du nombre d’élus : 618 384 ! Ehhh oui ! Un pour 104 habitants ! 4,5 fois plus qu’aux Etat Unis ! Il est vrai que nos administrations fonctionnent 4,5 fois mieux ! ? ? - - -

Les impôts locaux explosent, la fiscalité nationale ne baisse pas bien au contraire, les contribuables paient le mille-feuille ! Il est vrai qu’avec un élu pour 104 habitants, dont la moitié ne paie pas d’impôts, la solution n’est pas facile  - - - -

Comment peut – on continuer à croire que ça va durer encore longtemps ? 2012 approche et il serait bien que tous les Français qui croient encore en leur pays et qui veulent défendre l’avenir de leurs enfants, passent à l’action. Le temps est venu d’exiger des engagements clairs et précis sur la politique à mener dans notre pays pour les prochaines années.

Il est fini le temps des mensonges et des promesses non tenues ! Tout ce qui a détourné les Français de la politique depuis 30 ans, tout ce qui a produit les 55 % d’abstentions aux dernières élections et tout ce qui nous amène bientôt à la faillite avec plus de 1600 milliards de dettes !

2012 approche et  nous devons nous préparer pour faire évoluer notre pays.

Partager cet article

Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 09:50

Article de Aurélien Véron est un militant libéral français, président du Parti libéral dPémocrate.

Pour ceux qui en doutaient encore, François Baroin est un adepte de l’économie administrée. C’est pourquoi il projette d’imposer le versement d’une prime de 1 000 € aux salariés des entreprises distribuant des dividendes. Cette nouvelle contrainte étatique peut sembler généreuse. Elle est dangereuse et inique. Cette mesure arbitraire spolie les actionnaires d’une partie de leurs revenus légitimes. Elle menace notre territoire d’une réduction de l’investissement des entreprises françaises ou étrangères. Elle ouvre la voie aux liquidations d’entreprises souhaitant délocaliser leur production vers des cieux plus cléments et moins instables.

Cette nouvelle contrainte étatique illustre bien cette conception selon laquelle le gouvernement a la capacité d’augmenter le pouvoir d’achat des salariés, cette fois-ci au détriment des épargnants. Comme pourrait le dire Frédéric Bastiat, c’est négliger les effets « que l’on ne voit pas ». En sus du moindre investissement, la prime pèsera à la baisse sur les salaires dans les trimestres à venir. Soyons sûrs que les salariés ne seront donc pas gagnants durablement, et que cela ne peut que développer le drame du chômage de masse.

Lire la suite sur http://www.partiliberaldemocrate.fr/index.asp?co=Prime.obligatoire.:.une.etape.supplementaire.vers.la.demagogie.et.l%E2%80%99economie.administree&b=3&a=10635

Partager cet article

Published by Satelmarc - dans Social
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog