Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 12:21

Ou comment optimiser la rentabilité en limitant le "racket fiscal" ?

Au lieu de se poser la question de "comment supprimer les paradis fiscaux ? ", on ferait mieux de réfléchir aux solutions de réduction des impôts, taxes, contributions diverses, et charges sociales démesurées, qui produisent cet exode

fiscal de nos plus grandes sociétés. (S'il n'y avait pas d'enfer fiscal", les paradis... fiscaux n'existeraient pas.)Voir classement ci après :  http://asset.rue89.com/files/paradis_fiscaux.pdf

De plus avant de voter il serait bien aussi de chercher les candidats qui ont fait voeux de limiter les déficits, de rétablir l'équilibre des balances et de désendettement massifs des collectivités locales. Ainsi, on "engraisserait" moins les banques par les frais financiers colossaux tant au niveau local que National.

Il faudra bien que ça change ! - - - -

Repost 0
Published by Marco - dans Economie
commenter cet article
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 10:45
1 165 259 511 euros, soit près d’1,2 milliard d’euros sont passés, au cours de l’année 2008, de la poche des contribuables français dans la caisse d’associations diverses. C’est ce qui ressort du calcul réalisé à partir du « Jaune budgétaire » par cet organime :  http://observatoiredessubventions.com/

 

Ce document officiel, qui s’intitule précisément “Effort financier de l’État en faveur des associations”, recense les chiffres de toutes les subventions versées par chaque ministère aux associations, « à quel titre que ce soit ».  Une vraie jungle.

La palme revient au ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, qui a subventionné des associations à hauteur de 457,4 millions d’euros. Sans surprise, on trouve également sur le podium le ministère de la Santé, de la Jeunesse, des sports et de la vie associative, avec 152 millions d’euros, puis le Ministère de la Culture, avec 148,2 millions d’euros.

Les chiffres parlant d’eux-mêmes, voici par ministère et par ordre de grandeur, le montant des subventions versées en 2008.

  • *  Économie, industrie et emploi :  457 420 017 euros
  • * Santé, jeunesse, sports et vie associative : 152 274 215 euros
  • * Culture et communication : 148 247 100 euros
  • * Enseignement supérieur et recherche :  78 027 125 euros
  • * Affaires étrangères et européennes :  71 044 921 euros
  • * Budget, comptes publics et fonction publique :  71 021 248 euros
  • * Education nationale : 30 765 600 euros
  • * Agriculture et pêche : 30 501 440 euros
  • * Travail, relations sociales, famille et solidarité : 28 071 402 euros
  • * Écologie, énergie, développement durable et aménagement du territoire : 20 885 777 euros
  • * Services du Premier ministre : 19 257 868 euros
  • * Justice : 19 194 023 euros
  • * Logement et ville : 17 322 334 euros
  • * Immigration, intégration, identité nationale et développement solidaire : 10 677 634 euros
  • * Défense : 7 033 722 euros
  • * Intérieur, outre-mer et collectivités territoriales : 3 515 085 €
Article extrait de contribuables.org

Et pendant ce temps là notre dette Nationale continue d'exploser !!             A découvrir sur http://www.contribuables.org/

30 ans de dettes en France


Repost 0
Published by Marco - dans Economie
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 18:02
Depuis quelques temps, les statisticiens se sont émus de constater qu’un pourcentage de plus en plus élevé des gens travaillaient au SMIG ou dans une fourchette supérieure très proche du SMIG.

Je n’ai encore jamais entendu un journaliste ou un homme politique expliquer clairement aux Français que c’était principalement le niveau trop élevé des charges et des taxes sur les entreprises qui produisait cet effet de resserement.  En France, un employé qui reçoit 1000 € a réellement couté 1800 € à son entreprise ! En Grande Bretagne : 1200 €

Pourquoi croit – on que l’on a perdu une grande partie de notre industrie ? Seuls les produits de luxe en partie sont encore fabriqués dans notre pays, mais pour combien de temps encore ?

Imaginons si comme chez nos voisins de Grande Bretagne, le taux de charges sociales était de 20 % pour les entreprises ?  Les patrons hésiteraient moins à augmenter un collaborateur méritant ou à mieux rémunérer un jeune diplômé par exemple. Et on arriverait peut être à sauver nos agriculteurs et autres producteurs - - - -  Amusez vous à calculer votre salaire complet sur http://www.salairecomplet.com/ c’est très instructif - - -  

Repost 0
Published by Marco - dans Economie
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 17:30
la Société Générale envisage le scénario du pire « Une décennie perdue » : c’est le scénario de sortie de crise qui menace la France et les pays développés en général, selon une étude interne de la Société Générale. En cause : les dettes publiques. « Le scénario du pire » envisagé pour les années à venir par les spécialistes de la Société Générale est celui qu’a connu le Japon dans les années 1990 : la dette publique ayant atteint un sommet, sa nécessaire réduction avait entraîné une paralysie de l’activité économique de tout le pays. Déflation, taux de chômage élevé, consommation atone… Et ce pendant plus ou moins une décennie. D’où le terme couramment utilisé de « décennie perdue ». C’est la sortie de crise que pourraient connaître à leur tour les pays développés, dont les niveaux d’endettement, public et privé, sont au plus haut à cause des plans de relance mis en oeuvre l’an dernier par les gouvernements. Aux Etats-Unis, la dette publique représentera 100 % du PIB dès l’an prochain. Ce sera le cas de la dette française en 2013, selon les prévisions. La situation du Japon étant la plus inquiétante, dont la dette devrait dépasser bientôt 200 % du PIB! La réduction des dépenses publiques s’impose Historiquement, les chercheurs rappellent que les Etats ont divers moyens de réduire leurs dettes : banqueroute, inflation, financer de nouvelles pistes de croissance, ou engager des réformes en augmentant les impôts. En l’occurrence, ils suggèrent la mise en oeuvre de nouvelles privatisations, la réduction des dépenses publiques, ainsi que la dévaluation des devises. Avantage aux pays émergents Sur la scène internationale, cette situation désavantage nettement les pays les plus développés face aux pays émergents : « pendant que les pays développés font leur possible pour réduire leur dette, les pays émergents sont plus préoccupés par la valeur du dollar, l’inflation importée par les prix des matières premières, et les troubles politiques internes », selon l’étude. Ainsi, la Chine deviendrait très prochainement la seconde économie mondiale, derrière les Etats-Unis et devant le Japon. Et le poids des pays émergents, qui représente aujourd’hui 24 % de l’économie mondiale, devrait passer à 50 % d’ici 2014. A relire sur www.lecri.fr
DETTE 2009 Insee
Repost 0
Published by Marco - dans Economie
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 16:47
On en avait pas assez ! Déjà on travaillait jusqu'au 15 Juillet cette année, pour les dépenses publiques et l'année prochaine vous travaillerez jusqu'au 18 ou 20 Juillet pour l'état !! sous le prétexte "pieux" d'une nouvelle taxe carbone !
Notre fiscalité n'est elle pas déjà suffisamment meurtrière pour des tas d'entreprises (comme celles des transports, des marins pêcheurs, des agriculteurs, etc - - ) pour ne pas encore y ajouter une taxe de plus !!
C'est une honte au niveau Européen et Mondial.
De plus la Taxe Carbone est encore un nouvel impôt qui n''est pas constitutionnel car pour lever un nouvel impôt, le Parlement doit dire à quelle dépense il doit servir.
Or ce nouvel impôt n''est pas affecté à une nouvelle dépense sauf de punir les citoyens qui consommeraient trop de carbone. Cet impôt est donc bien anticonstitutionnel car le Parlement n''a pas le droit de lever un impôt pour sanctionner telle ou telle catégories de citoyens.
Jusqu’où ira t- on ? Ce que tous nos "champions de la taxation" oublient c'est qu'à chaque nouvelle taxe ce sont de nouveaux chômeurs à venir, car chaque nouvelle taxe, chaque nouvel impôt amplifie les délocalisations et accélère le départ des familles les plus aisées (les plus riches elles sont déjà parties depuis longtemps).
Et tout ceci produit une baisse des recettes fiscales, et gonfle l'endettement de notre pays qui bientôt sera considéré comme pays à risque par les pays qui avancent les fonds.
A ce moment là, de toute façon les Français seront dans la rue pour pleurer, mais avant ça luttons contre toute nouvelle taxe ou impôt. Faites le savoir ! Faites circuler l'info !
Repost 0
Published by Marco - dans Economie
commenter cet article
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 16:03

On se trompe de débat ! Au 21ème siècle, est il normal qu’en France il y ait encore 6 chaînes publiques ou plus ?

On ne sait même pas exactement combien ! NON et non !

C’est totalement anormal et dépassé. Alors de grâce, épargnez nous encore 450 millions d’Euros de dépenses publiques en sus !

Car en plus ils essaient de nous faire croire que ça ne sortira pas de notre poche ! mais aussi que c'était incontournable avec la crise actuelle qui faisait baisser les recettes publicitaires de France Télévision !

Il faut vendre tout ça aux spécialistes des médias. Le libéralisme fera ensuite son travail dans la diversité, et dans la rentabilité.

Ce qui permettra à nos « grands penseurs » d’éviter de dépenser 450 millions là dedans, et qu’ils iront probablement vite dépenser ailleurs.

Il faut rappeler sans cesse que chaque Français qui travaille redonne en moyenne à l’état 50% de ce qu’il gagne !

Alors de grâce, veuillez chercher les économies et non pas les dépenses supplémentaires non indispensables.

Bien sur ! Il n'y a pas besoin de chaines publiques dans un pays démocratique, moderne et évolué comme le nôtre.

Dans le libéralisme des ondes se trouve automatiquement la diversité du contenu des idées (voir ce qui s'est passé dans les radios FM)

Ce sont les pays communistes ou dirigés par des dictateurs qui ont encore besoin d'avoir des outils médias sous leur controle.
Repost 0
Published by Marco - dans Economie
commenter cet article