Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Liberty blog
  • Liberty blog
  • : Un blog pour la liberté des idées en France avec une vision acerbe mais réaliste de notre pays. 2017 approche et à présent il va falloir penser voter pour celui ou celle qui saura redresser notre économie, réduire le chômage et la dette publique. Fini les promesses non tenues, fini les idéologies aveugles, il nous faudra un Président pragmatique, ferme et honnête ---- LINCOLN disait : "Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne" - Vous ne pouvez pas donner la force au « faible » en affaiblissant le « fort »- Vous ne pouvez pas aider l’employé en anéantissant l’employeur.- Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.- Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
  • Contact

Recherche

12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 09:13

Le pays, les communes fonctionneraient elles moins bien avec ces candidats ?  LoL

On peut parfois se le demander ----

Affichage-electoral.jpg

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 16:47

Par les Bonnets Rouges "une vraie démocratie est en train de se mettre en place en Bretagne au nom des populations qui y habitent".

Peut on espérer un regain de vitalité de notre démocratie Nationale grâce à eux ?  

Les quatres revendications fondatrices principales du mouvement sont :

-La suppression définitive de l'écotaxe poids lourds

-La fin du dumping social

-La fin de l'avalanche de normes et de contraintes administratives

-La relocalisation des décisions en Bretagne.


Onze nouvelles revendications (pour lesquelles je ne partage plus le même intérêt) sont issues des quelques 15 000 doléances provenant de la cinquantaine de comités locaux qui se sont créés au cours des derniers mois dans toute la Bretagne historique.

 

A lire sur http://www.ouest-france.fr/

 

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 13:50

Depuis plus de 30 ans on vote à tous les échelons de l'état, pour des gens, dont l'ambition personnelle de se faire réélire a toujours été plus forte que le bien réel des concitoyens. Résultat : Toujours plus de distribution, de subventions, de clientèlisme et une expansion fulgurente de la dette publique.

Cet effet pervers de la démocratie a étouffé notre économie.

Mais partout, sauf en France on réduit les dépenses publiques.

Notre pays est probablement le seul parmi les membres les plus riches de l’OCDE à ne pas avoir touché au nombre de fonctionnaires et à leurs privilèges. Et pourtant, plus de 23 % de la population active travaille pour l’Etat et les collectivités locales contre 14 % en moyenne dans les pays de l’OCDE. Nous avons 90 fonctionnaires pour 1 000 habitants contre 50 pour 1 000 en Allemagne. Notre Etat dépense en moyenne 135 Mds d’euros de plus par an que l’Etat allemand. Et, d’après les calculs de Jean-Philippe Delsol, 14.5 millions de Français vivent, directement ou indirectement, de l’argent public. Il y a donc urgence à faire de vraies réformes. D’autant plus que tout le monde l’a fait ou est en train de le faire.

Article complet sur http://fr.irefeurope.org/Reformes-structurelles-l-exception-francaise,a2823

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 09:04

Article du Canard Enchainé. Voici un bel exemple !

Comme toujours les faiseurs de lois se sont bien préservés.

Et on ose citer en référence la démocratie Française !

Alors que ce sont des oligarques Francs maçons pour la plupart qui font leur "petite cuisine"

sur le dos du petit peuple. Et ce n'est pas nouveau !

Article-Canard-enchaine-fiscalite-des-elus.jpg

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 14:53

• Coût de fabrication des billets : 34 % de plus que ses concurrents
• Frais de personnel de la Banque de France : 2 fois plus que la Bundesbank (4 000 employés de plus !)
• Salaires à la Banque de France : 24 % de plus qu’à la Bundesbank
• Coût des retraites des privilégiés : 300 Millions d’euros de plus !

Lire en entier sur : http://fr.irefeurope.org/Banque-de-France-une-entreprise-tres-mal-geree,a2748

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 15:14

Et 81 % sont contre Hollande et sa politique. Alors qu'en est-il de la vraie démocratie ?

 

Communiqué de Christiane Bayard Secrétaire générale LIGUE DE DEFENSE DES CONDUCTEURS :

 

Stop à la répression absurde Oui à une conduite responsable

 

Chère Madame, Cher Monsieur,

Notre action contre le projet de Manuel Valls de baisser les limitations de vitesse vient de dépasser 600.000 signataires.

Si chacun arrive mobiliser deux ou trois personnes, nous pouvons dépasser le million de protestataires.

Et Il y en aura besoin. Car le gouvernement et le Conseil national de sécurité routière nous sortent l'artillerie lourde pour nous imposer ce nouvel épisode de punition-taxation des automobilistes.

Aucun des arguments avancés, ni la sécurité, ni l'écologie, ne tient. Mais si nous nous laissons faire, si nous les laissons convaincre l'opinion publique, alors : Vous devrez bientôt rouler en toutes circonstances à 80 km/h maximum sur route. Puis à 120 sur autoroute et à 30 km/h partout en ville !

Et comme ce sera impossible de tenir des vitesses si basses, nous serons tous des proies faciles pour les radars fixes, mobiles et embarqués dont sont, de plus en plus, truffés nos trajets. Les PV pour 'excès' de vitesse vont nous tomber dessus en rafale.

S'il vous plaît, aidez-nous à stopper de toute urgence ce projet effroyable.

Signez dès maintenant la pétition et transférez ce mail et les informations qu'il contient à tous amis qui seraient intéressés :

1) L'argument 'sécurité' ne tient pas : On dispose de données qui montrent qu'augmenter les limitations de vitesse ne nuit pas à la sécurité. En France, entre 1998 et 2002, le nombre de décès sur les routes a diminué de 15 % alors que la vitesse moyenne de circulation augmentait sur tous les types de réseaux : autoroutes, routes nationales et réseaux urbains. Au Texas, les autorités viennent d'augmenter la limitation de vitesse sur ses autoroutes récentes à 85 mph (137 km/h). Elles ont fait un constat simple : la précédente augmentation (à 80 mph en 2006) n'a pas empêché le taux de mortalité de continuer à baisser. La Virginie réfléchit également à une telle augmentation.

En réalité, compte tenu des progrès techniques gigantesques des véhicules ces dernières décennies (tenue de route, freinage…) et de la voirie (revêtement drainant, etc.), les limitations actuelles sont caduques. Les maintenir au niveau actuel est déjà discutable. Mais les baisser, c'est carrément indéfendable. Baisser les limitations obligerait simplement, tous les jours, des millions de personnes qui roulent à une vitesse très raisonnable, sans provoquer le moindre accident, à rouler… encore moins vite. Qui peut croire un seul instant que ça fera diminuer le nombre d'accidents ? Sans compter qu'avec une limitation à 110 km/h sur autoroute, les conducteurs seront très nombreux à se détourner de ce réseau payant. Ils iront donc sur les nationales dont certains tronçons sont dix fois plus dangereux que les autoroutes. Et on voudrait nous faire croire que ce projet va améliorer notre sécurité ?

2) L'argument 'écologie' ne tient pas : Une semaine après les déclarations de Manuel Valls, c'est le secrétaire général du 'débat national sur la transition énergétique', Thierry Wahl, qui s'y est mis ! Selon lui, il faut baisser les limitations pour réduire la consommation de carburant et polluer moins. Mais là encore, rien n'est moins sûr. Au contraire, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la Maîtrise de l’Energie) elle-même affirme que 'le passage de 50 km/h à 30 km/h affiche des résultats très variables voire contradictoires, soit de -10% à +30% selon les polluants et les études.' Quand aux autoroutes, pour avoir un réel impact sur la pollution, il faudrait les limiter à... 80 km/h !

3) Un coût insupportable La baisse des limitations aura un impact économique désastreux : perte de temps dans les trajets, ralentissement et renchérissement du trafic des marchandises, etc. Selon les premières estimations, cela représenterait une facture comprise entre 5 et 8 milliards d'euros par an ! Irresponsable en cette période de récession où chaque nouvelle charge pesant sur les entreprises françaises se traduit par des chômeurs supplémentaires.

Ne pas oublier, non plus, que baisser les limitations de vitesse, c'est changer des centaines de milliers de panneaux.

Ce serait engager une dépense publique de plusieurs dizaines de millions d'euros. Inacceptable, à l'heure où l'Etat manque cruellement d'argent. Avec les limitations actuelles, plus de 27.000 PV pour excès de vitesse sont dressés chaque jour, et 10 millions de points de permis sont retirés chaque année. Sur des routes truffées de radars-pièges (fixes, mobiles, embarqués), une baisse des limitations de vitesse entraînerait une explosion de PV à 68 €. Insupportable pour des millions de Français qui ont déjà du mal à joindre les deux bouts. Ne laissez pas Manuel Valls nous faire ça.

S'il vous plaît, signez votre pétition 'Non à la baisse des limitations de vitesse' et transférez cet email à tous vos contacts. Merci de votre aide et bonne route ! 

http://www.liguedesconducteurs.org/non_a_la_baisse_des_limitations_de_vitesse/

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 16:29

Voici pourquoi il faut revenir sur la suppression du jour de carence des fonctionnaires, pour laquelle, les Français sont favorables à 83 %.

Cette injustice sociale coute une fortune à la société : Savez vous que la moyenne nationale est de 11,75%, soit 26 jours d'arrêt par agent et par an ! Ceci ajouté aux 5 semaines de congés payés, pas mal ! ----

Mais dans certains secteurs c'est bien pire : En tête des catégories de personnel les moins assidues à leur travail, on trouve, à Paris, les agents techniques de la petite enfance (18,25%), suivis des auxiliaires de puériculture (15,84%) et des éboueurs (15,80%).

Mais le record de France revient aux agents de la ville de Montpellier avec 39 jours ! De grands malades ---

Le taux d'absentéisme de ses fonctionnaires est 4 fois plus élevé que dans les entreprises privées.

 

Extrait de www.challenges.fr

L’absentéisme est encore un tabou dans la fonction publique et notamment la fonction publique territoriale. Le think tank l’Ifrap a donc eu toute la peine du monde à recueillir des données et établir un classement. "Nous avons réclamé aux trente premières villes de France leur bilan social qui donne un état précis des effectifs des mairies, six mois plus tard, 17 mairies seulement, ont accepté de nous livrer leurs chiffres pourtant sensés être parfaitement publics", explique Agnès Verdier Molinié qui dirige cet organisme.

Le bilan social est un exercice obligatoire auquel les mairies doivent se plier une fois tous les deux ans minimum. C’est là l’autre difficulté de cette étude. Car non seulement la moitié des plus grandes agglomérations françaises ont livré leurs statistiques mais les 17 agglomérations qui ont joué le jeu ont, pour certaines, fait état de documents qui datent de 2011, quand d’autres ont ouvert leurs comptes de 2012. La base n’est donc pas la même.

 

Lire la suite sur http://www.challenges.fr/economie/20140124.CHA9639/voici-les-villes-les-plus-touchees-par-l-absenteisme.html?xtor=RSS-81

 

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 17:20

Peut on converser le petit espoir qu'un jour, ceux qui ont la responsabilité de gouverner notre pays, auront enfin la vraie volonté de redynamiser notre économie ?

L’association Génération Entreprise qui regroupe plus de 120 parlementaires vient de publier un Livre Blanc intitulé « Pour un big-bang économique, fiscal et culturel ».

A lire en détail sur : http://fr.irefeurope.org/

Le groupe de parlementaires fait 20 propositions pour relancer l’économie française.

1. Mettre fin à l’asphyxie fiscale en baissant les charges sur les entreprises de 100 Md€ sur 5 ans
2. Réaliser 5% d’économies par an sur les dépenses publiques
3. Renforcer la convergence fiscale européenne
4. Oser de nouvelles réformes pour l’Emploi !
5. Mettre en place un contrat de travail unique, simple et flexible
6. Inscrire dans la Constitution l’interdiction de la rétroactivité des lois fiscales
7. Réaliser une vraie réforme des retraites
8. Abroger les 35 heures et promouvoir les accords de branche
9. Favoriser la mixité culturelle public-privé dans le processus décisionnel
10. Simplifier le code du travail
11. Relever les seuils sociaux et fiscaux
12. Multiplier les Business Angels
13. Favoriser la participation et l’actionnariat salarié
14. Choisir entre fonctionnaire ou parlementaire !
15. Rendre plus transparent le financement des syndicats
16. Assouplir les règles d’ouverture des magasins et des services
17. Supprimer le principe de précaution de la Constitution
18. Faciliter un rapatriement patriotique des capitaux
19. Réformer l’enseignement de l’économie au lycée
20. Miser sur le numérique

 

Après de telles réformes, la France n'aura surement plus 5 millions de "sans emplois" et la croissance pourra aisément supporter les augmentations de dépenses publiques ! ---

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 09:23

On connait tout juste les bons résultats du jour de carence qui avait été mis en place en 2012 et a été supprimé par le gouvernement actuel, avant même d’avoir pu démontré ses vertus.

Mais c'était sans compter sur la pugnacité du gouvernement actuel à gérer ses priorités, sa clientèle, au détriment des véritables priorités qu'impose l'économie de notre pays et de la recherche des solutions à réduire les déficits publics, notamment celui de la sécurité sociale.

Quand on voit l'écart qui subsiste entre les travailleurs du public et du privé, qui eux sont toujours sur la règle des 3 jours de carence, on peut réellement parler d'un scandale dans notre démocratie : Il y a les privilégiés et les autres - - -

Ces vertus étaient les suivantes :

  • Les arrêts d’une journée ont baissé entre 2011 et 2012 de 43,2% dans la fonction publique territoriale et de 41% dans la fonction publique hospitalière.
  • Les arrêts de 2 et 3 jours ont également régressé : -18% pour ceux de 2 jours et -12% pour ceux de trois jours dans la fonction publique territoriale, contre -31,8% et -16,3% respectivement dans le secteur hospitalier.
  • Les taux d’absentéismes pour maladie ordinaire ont baissé entre 2011 et 2012 dans les administrations locales et dans les hôpitaux (voir graphiques).
  • Les économies représenteraient selon le PLF 2014 plus de 163 millions d’euros par an sur les trois fonctions publiques pour un seul jour de carence, vraisemblablement plus si on passait à trois jour et si l’on avait laissé le dispositif faire ses preuves.

Lire la suite sur http://www.ifrap.org/

http://www.ifrap.org/IMG/jpg/img1.jpg

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 09:38

Casse-toi riche con, la couche moyenne absorbera les besoins ---

http://www.tronchesdecake.com/wp-content/uploads/2013/11/fuite-des-capitaux.jpg 

Extrait de http://www.tronchesdecake.com/


Quel est donc ce pays si fier, qui voit ses élites partir et les Roms en feuilleton arriver ?

C'est notre beau pays de France qui témoigne ainsi de son nouvel attrait.

Certes il est plus simple de traiter de tous les noms ces riches Français qui s'installent sous de meilleurs cieux fiscaux laissant aux classes moyennes le soin de payer la dette plein pot.

Il est tout aussi simple de traiter nos Politiques, de tous les noms car si dans le plus beau pays du monde ils ne savent pas retenir nos riches c'est qu'ils sont d'une incompétence si rare qu'il convient de la conserver dans le formol pour les générations de chercheurs à venir.

Les déprimés par cet exode qui s'amplifie regrettent que l'argent n'ait pas d'odeur ! Le fric sentirait le pet foireux, on se rendrait tout de suite compte des fuites de capitaux et le métier de banquier serait moins enviable.

Un exemple des Français riches partis vivre et dépenser leur argent en Suisse ou ailleurs, (et pas seulement depuis Mai 2012 !) dans des pays qui maintient des règles fiscales acceptables (avec estimation de leur fortune en euros, selon le mensuel suisse "Bilan").

Personnellement je déplore toujours l'appauvrissement de notre pays qui a été créé depuis 1981 par les gouvernements successifs, qui à force d'augmenter sans arrêt les dépenses, ont été obligés d'augmenter les prélèvements jusqu'à cette année où manisfestement, sans le voir venir, (car tous ces gens là sont dans un autre monde), nous avons atteint le point de rupture, le trop c'est trop dans l'esprit des Français, mais aussi dans la pratique puisque en cette fin 2013, 11.5 milliards d'impôts ne sont pas rentrés dans les caisses de notre état incompétent.

Je rêve souvent d'une France où tout ces gens là vivraient chez nous, consommeraient selon leurs niveaux (et quels niveaux !), combien ces gens là rapporteraient de milliards, dans le cadre d'une fiscalité raisonnable, combien ces gens là pourraient représenter d'emplois directs et indirects, combien ces gens là pourraient investir dans de nouvelles affaires et générer toujours plus d'emplois nouveaux ! - - -

Mais NON, rien de tout celà, nos politiques associés aux grands médias préfèrent continuer dans leur impasse économique, plutôt que d'expliquer la vérité aux citoyens !

Ce sont eux qui détruisent notre économie depuis 32 ans et une grande majorité des Français ne le savent pas encore, mais heureusement ça avance, par les grands mouvements sociaux récents, des "bonnets rouges", des pigeons, dindons, moutons, etc --- des millions de Français ont pris conscience que des choses ne tournent pas rond dans notre pays. Il était temps !

Nous pouvons encore croire à l'avenir - - -

  • Famille Wertheimer (Chanel) : de 3,2 à 4 milliards
  • Famille Castel (vins et spiritueux) : de 3,2 à 4 milliards
  • Famille Primat (Schlumberger) : de 1,6 à 2,5 milliards
  • Benjamin de Rothschild (Groupe Rothschild) : de 1,6 à 2,5 milliards
  • Famille Peugeot (PSA) : de 1,2 à 1,6 milliard
  • Famille Lescure (Seb, Tefal, Rowenta, Krups, Moulinex, Calor) : de 1,2 à 1,6 milliard
  • Famille Bich (Bic) : de 1,2 à 1,6 milliard
  • Famille Mimran (Compagnie sucrière sénégalaise) : de 1,2 à 1,6 milliard
  • Héritiers Louis-Dreyfus (Groupe Louis-Dreyfus, OM) : de 815 millions à 1,2 milliard
  • Claude Berda (fondateur d’AB Prod) : de 815 millions à 1,2 milliard
  • Paul-Georges Despature (Damart) : de 815 millions à 1,2 milliard
  • Famille Murray : de 815 millions à 1,2 milliard
  • Nicolas Puech (Hermès) : de 815 millions à 1,2 milliard
  • Familles Defforey et Fournier (Carrefour) : de 650 à 730 millions
  • Famille Zorbibe (Lancel) : de 400 à 490 millions
  • Roger Zannier (Z, Kenzo, Kookaï, Oxbow, Chipie) : de 400 à 490 millions
  • Famille Lejeune (Seita) : de 325 à 400 millions
  • Philippe Jabre (Jabre Capital Partners) : de 325 à 400 millions
  • Famille Harari : de 325 à 400 millions
  • Famille Taittinger (champagne) : de 325 à 400 millions
  • Alexandra Pereyre de Nonancourt (champagne Laurent-Perrier) : de 245 à 325 millions
  • Denis Dumont (Grand Frais) : de 245 à 325 millions
  • Michel Lacoste (Lacoste) : de 245 à 325 millions
  • Georges Cohen (Groupe Sogeti) : de 245 à 325 millions
  • Nicole Bru-Magniez (laboratoires UPSA) : de 165 à 245 millions
  • Michel Reybier (Cochonou, Aoste, Justin Bridou) : de 165 à 245 millions
  • Alain Duménil (Acanthe Développement) : de 165 à 245 millions
  • Serge Kampf (Capgemini) : de 165 à 245 millions
  • Bruno Moineville (Réseaux câblés de France) : de 165 à 245 millions
  • Antoine Zacharias (Vinci) : de 165 à 245 million
  • Hugues de Montfalcon de Flaxieu (Maxiris) : de 165 à 245 million
  • Christian Picart (Buffalo Grill) : de 165 à 245 millions
  • Jean Pigozzi (Simca) : de 165 à 245 millions
  • Michèle Bleustein-Blanchet (Publicis) : de 165 à 245 millions
  • Thierry Roussel (?) : de 165 à 245 millions
  • Daniel Hechter (Hechter) : de 80 à 165 millions
  • Philippe Hersant (groupe Hersant Média) : de 80 à 165 millions
  • Paul Dubrule (Accor) : de 80 à 165 millions
  • Jean Louis David (coiffure) : de 80 à 165 millions
  • Maurice et David Giraud (Pierre & Vacances) : de 80 à 165 millions
  • Eric Guerlain (Christian Dior) : de 80 à 165 millions
  • Famille Ducros (Ducros) : de 80 à 165 millions
  • Jérôme DeWitt (horlogerie) : de 80 à 165 millions
  • Dominique Frémont (Mauboussin) : de 80 à 165 millions

Et ça continue avec les sportifs,

  • Jean Alesi, réside en Suisse
  • Marion Bartoli, réside en Suisse
  • Julien Benneteau, réside en Suisse
  • Arnaud Boetsch, réside en Suisse
  • Arnaud Clement, réside en Suisse
  • Nicolas Escudé, réside en Suisse
  • Guy Forget, réside en Suisse
  • Richard Gasquet, réside en Suisse
  • Jean-Claude Killy, réside en Suisse
  • Henri Leconte, réside en Suisse
  • Sébastien Loeb, réside en Suisse
  • Paul-Henri Mathieu, réside en Suisse
  • Gaël Monfils, réside en Suisse
  • Christophe Moreau, réside en Suisse
  • Amélie Mauresmo, réside à  Genève en Suisse
  • Stéphane Peterhansel, réside en Suisse
  • Cédric Pioline, réside en Suisse
  • Alain Prost, réside en Suisse
  • Fabrice Santoro, réside en Suisse
  • Florent Serra, réside en Suisse
  • Gilles Simon, réside en Suisse
  • Jo-Wilfried Tsonga, réside en Suisse
  • Vincent Rives, réside en Irlande
  • Jean-Philippe Gatien , réside au Delaware aux Etats Unis
  • La plupart des footballeurs de l'Equipe de France

suivi des chanteurs,

  • Charles Aznavour, réside en Suisse
  • David Hallyday, réside en Suisse
  • Johnny Hallyday, réside à Gstaad en Suisse
  • Patricia Kaas, réside en Suisse
  • Florent Pagny, réside en Patagonie (Argentine)
  • Michel Polnareff, réside aux Etats-Unis
  • Marie Laforêt, résidente et citoyenne suisse
  • Yannick Noah résidence en Suisse, USA

et des acteurs,

  • Daniel Auteuil, réside en Belgique
  • Emmanuelle Béart, réside en Belgique
  • Laetitia Casta, réside au Royaume-Uni
  • José Garcia, réside en Belgique
  • David Habibi, réside au Canada
  • Alain Delon, résident et citoyen suisse
  • Gérard Depardieu réside en Belgique
  • Christian Clavier, réside au Royaume-Uni

des auteurs,

  • Christian Jacq, réside en Suisse
  • Marc Levy, réside au Royaume-Uni
  • Michel Houellebecq, réside en Espagne (en Irlande auparavant)

des patrons & actionnaires

  • Jacques Badin (Carrefour) réside à  Bruxelles en Belgique
  • Thomas Bata (marque de chaussures Bata) réside en Suisse
  • Des membres de la famille Baud (dont Jean Baud), (marques Franprix et Leader Price, entre 2 à 3 milliards de CHF), résident en Suisse
  • Lotfi Belhassine, ancien président d’Air Liberté, entrepreneur réside en Belgique.
  • Il déclare avoir fui la France car l’ISF représentait 93% de ses revenus Claude Berda, AB Groupe, réside à  Cologny en Suisse
  • Des membres de la famille Bich (Groupe Bic) résident en Suisse
  • Michèle Bleustein Blanchet, une des héritières de Publicis, réside à  Cologny en Suisse
  • Corinne Bouygues, réside à  Genève en Suisse
  • Pierre Castel, PDG du groupe Castel Frères propriétaire des eaux Cristalline, Vichy Célestins et Saint-Yorre, réside près du Lac Léman en Suisse
  • Des membres de la famille Mulliez (propriétaire de Auchan, Décathlon, Mondial Moquette, Norauto et Kiabi), résident en Belgique
  • Georges Cohen, informatique et armement, réside en Suisse
  • Bernard Darty, fondateur de Darty, réside en Belgique
  • Jean-Louis David, fondateur des salons de coiffure Eponyme, réside en Suisse
  • Des membres de la famille Defforey, à l’origine de la société Carrefour, résident en Belgique
  • Des membres de la famille Despature (dont Paul-Georges Despature), propriétaire des marques Damart et Somfy, résident en Suisse et en Belgique.
  • Paul Dubrulle, co-créateur du Groupe Accor et ancien sénateur-maire de Fontainebleau, réside à Cologny en Suisse
  • Des membres de la famille Ducros résident à  Cologny en Suisse
  • Pierre-François Grimaldi (iBazar), réside en Belgique
  • Eric Guerlain réside en Grande-Bretagne
  • Daniel Hechter, créateur, réside en Suisse
  • Philippe Hersant, groupe Hersant réside en Belgique
  • Philippe Jaffré, ancien président d’Elf
  • Robert Louis-Dreyfus réside à  Zurich en Suisse
  • Des membres de la famille Mimram (dont Jean-Claude Mimram), résident à  Gstaad en Suisse.
  • Des membres de la famille Nonancourt, propriétaire des champagnes Laurent-Perrier,  résident en Suisse.
  • Denis Payre, fondateur de Business Objects, réside en Belgique où il a démarré une nouvelle société, Kiala, qui a embauché 100 personnes
  • Des membres de la famille Peugeot (entre 5 et 6 milliards de CHF), résident en Suisse.
  • Jean Pigozzi, héritier des voitures Simca, réside en Suisse.
  • Michel Reybier, ancien PDG de Justin Bridou, réside en Suisse
  • Jacques Tajan, ancien premier commissaire-priseur de France, réside en Belgique
  • Des membres de la famille Wertheimer, héritiers de Chanel, résident à  Cologny en Suisse
  • Antoine Zacharias, ancien PDG de Vinci, réside à  Genève en Suisse
  • Roger Zannier, à la tête de Kookaï ou Absorba, réside à  Cologny en Suisse
  • Alain Ducasse, cuisinier, a troqué sa nationalité française pour rejoindre Monaco,

et nous ne savons pas tout !

Pour les hauts salaires, il est bon d'observer que lorsqu'en France nous imposons 75% de rien, puisque tout le monde fuit, nos cousins Suisses toujours décriés par les Gaulois pour leur lenteur et leur accent qui sent la Ricola imposent les plus riches à 11.5%*  !

Résultats : taux de chômage 3%, poids de la dette 52% du PIB avec un excédent de 15.6 milliards de francs en provision sur le budget.

Etrange époque où la reconnaissance ne se jauge pas à l'argent que l'on gagne, mais à celui dont on se fait dépouiller par des Politiques qui incapables de gérer leurs dépenses ne font qu'augmenter nos impôts. Mais attention, quand les riches maigrissent, les pauvres meurent ---

Repost 0
Published by Satelmarc - dans Politique Française
commenter cet article